Liban: Un responsable de la Banque centrale inculpé

Banque centrale

Le parquet libanais a inculpé lundi un haut responsable de la Banque centrale pour manipulation du taux de change, a annoncé une source judiciaire.

Au lendemain de l’arrestation du directeur des opérations monétaires à la Banque du Liban (BDL), Mazen Hamdane par les forces de l’ordre, l’institution a nié dans un communiqué “toute manipulation du marché des changes” à travers ses opérations.

Le procureur financier Ali Ibrahim a “inculpé M. Hamdane pour manipulation de la monnaie nationale et atteinte à la stabilité de la livre, à travers des achats directs de dollars auprès des changeurs”, a précisé le responsable judiciaire, notant qu’il a été déféré devant un juge d’instruction.

Au Liban, le taux de change officiel reste inchangé, mais le pays a connu ces derniers mois l’émergence d’un marché noir et une forte dépréciation de la livre libanaise dans les bureaux de change.

Face à cet effondrement, la Banque centrale a fixé un plafond de 3.200 livres pour un dollar dans les bureaux de change.


Ces derniers jours, une cinquantaine de changeurs illégaux ont été interpellés pour l’achat de dollars à des prix très élevés. Le président du syndicat des bureaux de change a également été arrêté.

L’affaire intervient dans un contexte de tensions croissantes et inédites entre le gouvernement et le gouverneur de la Banque centrale, Riad Salamé, en poste depuis 1993.

Fin avril, le gouvernement a adopté un plan de réformes qui adopte un flottement à venir du taux de change. Les autorités ont entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) pour une aide financière.