L’ICESCO appelle à un partenariat mondial dans le domaine de l’art islamique

ICESCO

Dr Salim M. AlMalik, Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ICESCO), a appelé les organisations internationales, les organismes gouvernementaux et les associations travaillant dans la culture et les arts à davantage de coordination.

Le but est de convenir d’un système artistique mondial sur le rôle de l’art dans l’édification de la civilisation humaine et la diffusion des valeurs de paix, étant donné que l’art est capable d’unifier les peuples et les nations, d’affiner l’esprit de créativité, de consolider la diversité culturelle, de respecter l’Autre et de promouvoir la coexistence.

Ces propos font partie de l’allocution que Dr AlMalik avait prononcée lors du Colloque international sur la contribution de l’art islamique à l’édification de la civilisation humaine et à la diffusion des valeurs de paix, tenu aujourd’hui par l’ICESCO en visioconférence, en célébration pour la première fois de la Journée internationale de l’art islamique, avec la participation de représentants d’organisations internationales et régionales spécialisées, de ministres et de directeurs de musées d’art islamique dans le monde.

Dr AlMalik a remercié le Royaume de Bahreïn qui avait soumis une proposition pour consacrer une journée à la célébration de l’art islamique, qui fut approuvé par la Conférence générale de l’UNESCO, ainsi qu’à tous les pays du monde islamique ayant adopté cette initiative, après sa recommandation par le Conseil exécutif de l’UNESCO en 2019, en reconnaissance de l’importance de l’art islamique et de sa contribution à l’édification de la civilisation humaine à travers l’histoire.

Il a ajouté que l’ICESCO a élaboré, au cours de la semaine du 18 au 25 novembre 2020, un programme intégré pour célébrer cette Journée internationale, dans le cadre duquel elle a organisé des activités artistiques et créatives, salons culturels et littéraires et expositions virtuelles d’art moderne et contemporain inspirés par la civilisation et la culture islamiques. Aussi a-t-elle lancé un certain nombre de concours pour valoriser la calligraphie arabe et faire connaître dans le monde entier cet art et sa grande contribution à l’édification de la civilisation humaine.


Il a souligné aussi que l’art islamique a prouvé sa résistance à travers le temps, ainsi que sa présence et son renouveau dans les quatre coins du monde afin de représenter l’image de l’homme et de sa créativité, et que nous devons avoir un aperçu des contributions de la civilisation islamique à l’humanité à travers l’histoire, car les différents types d’art islamique ont pu tracer l’aspect de l’architecture islamique et former une personnalité et une identité distinctes, influençant toutes les civilisations et s’inspirant de celles-ci.

Il a souligné que l’ICESCO a inclus, dans ses priorités pour la prochaine décennie, un grand nombre de programmes visant à soutenir les arts à travers le monde, via son programme civilisationnel “Routes de l’ICESCO pour l’avenir” qui représente un thème majeur dans son Plan stratégique en matière d’établissement de partenariats et de renforcement de la coopération. Ce programme a été concrétisé par la création du Centre international des arts et la mise en place des chaires culturelles et scientifiques de l’ICESCO pour le roman, la poésie et la littérature, de même qu’il promeut la culture virtuelle de l’Organisation.