A LA UNEEnseignement et éducation

L’ICESCO et Éducateurs sans frontières signent un mémorandum d’entente dans les domaines de l’éducation et la lutte contre l’analphabétisme

Ce mercredi 11 août 2021, l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) et Éducateurs sans frontières de la République de Corée du Sud ont signé un mémorandum d’entente dans les domaines de la lutte contre l’analphabétisme, l’égalité des sexes et la réhabilitation des capacités en matière d’enseignement dans le monde islamique, et ce, à travers le lancement et l’exécution de divers programmes et activités.

Le mémorandum a été signé au siège de l’ICESCO à Rabat, par Dr Barry Koumbou, Directrice du Secteur de l’Éducation à l’Organisation, et M. Ki-Seok Kim, Président d’ESF, en présence de nombre de Directeurs de Département et d’experts de l’ICESCO.

Dans son allocution lors de la cérémonie, Dr Barry Koumbou a signalé que ce mémorandum vise à promouvoir les capacités des éducateurs et enseignants et consolider la culture d’usage des technologies de l’information et de la communication. Elle a aussi affirmé que l’ICESCO soutient les pays du monde islamique dans tous les domaines relatifs à l’éducation, aux sciences et à la culture et œuvre à la réhabilitation des femmes et au renforcement des capacités des jeunes.

→ Lire aussi :  ICESCO-UNICEF : Des idées innovantes pour réinventer les compétences des jeunes

De sa part, M. Ki-Seok Kim a exprimé son plaisir de la signature de ce mémorandum, en signalant qu’il participera au partage d’expertise dans les domaines de l’éducation et au développement de projets et programmes au profit des jeunes et femmes, aux fins de lutte contre l’analphabétisme et réhabilitation les capacités professionnelles.

Les termes du mémorandum d’entente portent sur le partage des bonnes pratiques de la République de Corée du Sud avec les États membres de l’ICESCO en matière d’éducation, la participation des experts de l’ICESCO et d’ESF aux réunions et sessions de formation communes, du même que le renforcement de la communication, l’amélioration de la situation économique des femmes dans les États du monde islamique et le développement de programmes relatifs à l’atteinte des objectifs du développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page