Ligue des champions d’Asie: deux matches programmés en Iran délocalisés

matches
matches

La Confédération asiatique de football (AFC) a annoncé, mercredi, sa décision de délocaliser aux Emirats Arabes Unis, deux matches de tour préliminaire de la Ligue des champions asiatique, initialement prévus en Iran et ce “pour des raisons de sécurité”.

Il s’agit des matches du deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions impliquant des équipes d’Iran, de Bahreïn et du Koweït qui étaient censés avoir lieu mardi en Iran, mais ils ont été déplacés à samedi sur “terrain neutre à cause de craintes en matière de sécurité”, a indiqué l’AFC dans un communiqué.

→ Lire aussi : JO de Tokyo 2020: des compétitions délocalisées en raison du coronavirus chinois

Suite à cette décision, l’Iran a accusé l’AFC de partialité et selon la presse locale, les quatre clubs iraniens engagés dans la compétition (Esteghlal, Persepolis, Sepahan et Shahr Khodro) ont déclaré ne pas vouloir disputer la compétition s’ils ne peuvent accueillir de rencontres à domicile.

L’Iran, théâtre de fortes tensions depuis la mort de son puissant général, Qassem Soleimani, tué par un tir de drone américain le 3 janvier en Irak, l’Iran a connu au cours des dernières semaines une série d’incidents, dont la catastrophe aérienne du 8 janvier, quand un Boeing 737 d’Ukraine International Airlines a été abattu par erreur par les forces armées iraniennes.