AccueilA LA UNEL’Immobilier en 2018: Les transactions augmentent, le prix stagne
immobilier

L’Immobilier en 2018: Les transactions augmentent, le prix stagne

Le marché immobilier a été marqué en 2018 par un accroissement du nombre des transactions de 4,8% et une stagnation des prix globalement, selon le rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM).

Ainsi, les ventes ont augmenté de 3,3% pour les actifs résidentiels, de 8,7% pour les terrains et de 9,6% pour les biens à usage professionnel, tandis que les prix sont restés quasiment stables pour les trois catégories, précise ce rapport présenté, lundi à Tétouan, devant SM le Roi Mohammed VI, par le Wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri.

Par ville, les prix à Marrakech ont diminué de 5,3%, fait savoir la même source, indiquant que ce recul, le plus important depuis la mise en place de l’indice des prix en 2006, a concerné toutes les catégories d’actifs et a été de 2,5% pour le résidentiel, de 7,2% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel.

De même, le nombre de transactions a poursuivi sa tendance baissière entamée en 2015 dans la ville ocre, accusant un repli de 15,7%, résultat de régressions respectives de 19,9%, 0,9% et 37,6% pour les trois catégories d’actifs.

→ Lire aussi : Immobilier professionnel: JLL livre son rapport du 1er Semestre 2019 sur Casablanca

Au niveau de Casablanca, les prix ont connu une nouvelle augmentation de 1,3% globalement, de 1,5% pour le résidentiel et de 0,9% pour le foncier, les biens à usage professionnel s’étant, en revanche, dépréciés de 1,2%.

Les transactions ont, pour leur part, accusé un recul de 3,5% dans la capitale économique du Royaume, reflétant principalement la baisse de 6,6% des ventes portant sur le résidentiel. A l’inverse, des accroissements respectifs de 8,6% et 16,7% ont été enregistrés pour les terrains et les biens à usage professionnel.

A Tanger, le marché a affiché une amélioration aussi bien des prix que des transactions. Les ventes du résidentiel ont progressé de 16,3% à des prix en hausse de 1,8%. Ces taux ont été respectivement de 51,4% et 2,6% pour le foncier, et de 29,7% et 5,7% pour les biens à usage professionnel.

Concernant Rabat, les prix ont crû de 3,6% après avoir baissé de 1,1% en 2017, avec des appréciations de 3,8% pour le résidentiel, de 8,5% pour les terrains et de 1% pour les locaux à usage professionnel. Les ventes ont augmenté en parallèle de 26,1% pour le résidentiel et de 25,8% pour le foncier, celles portant sur les biens à usage professionnel ayant reculé de 4,8%.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :