A LA UNEMaroc

« L’impuissance de la puissance et l’Indo-Pacifique : contours et enjeux » au cœur des 11e Dialogues stratégiques

Depuis 2016, le Policy Center for the New South, en partenariat avec le Centre HEC de Géopolitique, organisent chaque semestre une édition de leurs « Dialogues stratégiques ». Cette plateforme d’analyse et d’échange Nord-Sud réunit une communauté d’experts, de militaires, d’ambassadeurs et de responsables politiques, afin d’analyser et de débattre des grandes questions géopolitiques et sécuritaires à l’échelle internationale, ainsi que des problématiques communes à l’Europe et l’Afrique.

La prochaine édition de cette rencontre se tiendra sous forme de webinaire accessible au public sur YouTube et Facebook, le vendredi 29 octobre de 9h à 17h (GMT+1, heure de Rabat, soit 10h-18h à Paris) en présence de 18 experts et chercheurs du Nord et du Sud. Ses deux thèmes, l’un sur un sujet d’intérêt global, l’autre sur une question à portée plus régionale, traiteront du leadership des États-Unis et des enjeux dans l’Indo-Pacifique.

L’impuissance de la puissance

« L’impuissance de la puissance », titre d’un livre de Bertrand Badie, ne semble jamais avoir été autant d’actualité, concernant les Etats-Unis. Le retrait militaire américain, défendu par une grande part de la classe politique américaine, a été soumis au feu des critiques pour sa mise en œuvre, qui s’est soldée par le retour des talibans à Kaboul.

Cette impuissance américaine a été aussi remarquée en Syrie et en Libye. Cet échec s’étend au multilatéralisme et aux mécanismes de gestion des conflits. Bref, une réflexion nouvelle s’impose sur ce que signifie la scène internationale, le rôle de ses acteurs et de leurs moyens.

Lors d’un premier panel sur « L’Afghanistan, un sanctuaire pour les djihadistes ? » Pascal Chaigneau interviendra sur « De l’Afghanistan à l’Irak » et le général Olivier Tramond reviendra sur « Les possibles conséquences de l’Afghanistan sur la bande sahélo-saharienne ». Abdelhak Bassou, Senior Fellow du Policy Center, évoquera « La fin des armistices ou la reddition des gagnants » et le chercheur du Centre HEC de Géopolitique Rodolphe Monnet interviendra sur « les dangers pour l’Inde du désengagement américain de l’Afghanistan ».

Un second panel s’interrogera sur le thème « De l’Afghanistan à l’Afrique du Nord et au Moyen-Orient : l’heure des puissances régionales ? », avec des contributions de Thierry Garcin, producteur de l’émission géopolitique de France Culture sur « La Libye, 10 ans après », ainsi que des Senior Fellows du Policy Center du Policy Center Mostafa El Rezrazi et Rachid El Houdaigui.

 L’Indo-Pacifique : contours et enjeux

Le second volet des Dialogues stratégiques se concentrera sur le Bassin Indo-Pacifique, à la confluence de deux océans, un terme qui a quasiment supplanté celui de l’Asie-Pacifique. Cet espace est en train de structurer le discours géostratégique non seulement des pays de la région (à commencer par le Japon et l’Australie), mais aussi de plusieurs pays occidentaux. Dans cette perspective, les États-Unis ont déjà rebaptisé leur United States Pacific Command en United States Indo-Pacific Command.

En Europe, la France a été le premier à adopter en 2019 une stratégie sur l’Indo-Pacifique, encourageant d’autres pays européens à lui emboîter le pas, alors que les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni ont scellé un partenariat de défense qui semble en mesure de remettre en cause les fondements même de l’alliance transatlantique.

Un premier panel s’attachera à définir les contours géoéconomiques et géopolitiques de cette notion à géométrie variable, avec les interventions de l’Amiral Oudot de Dainville sur l’affaire AUKUS, le chercheur Eugène Berg sur « L’émergence d’une vision stratégique », le général Olivier Tramond sur « La stratégie américaine dans la zone », ainsi que le Senior Fellow du Policy Center Larabi Jaïdi au sujet de « Quelle vision stratégique ?» pour l’Europe.

Lors d’un second panel sur les enjeux du positionnement géostratégique, des sujets non moins centraux seront abordés par des experts de renom, parmi lesquels Mohammed Loulichki, Senior Fellow du Policy Center, Jacques Gravereau, président de HEC Eurasia, qui reviendra sur « l’irrésistible ascension de la Chine », Rodolphe Monnet qui traitera de « la position de l’Inde » et Florent Parmentier des « Outremers et des intérêts francais dans l’Indo-Pacifique ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page