L’Inde va lancer 32 missions spatiales en 2019

L’Inde va lancer 32 missions spatiales en 2019

L' Inde va lancer 32 missions spatiales en 2019, a annoncé mercredi l'Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO).

"L'année 2019 promet d'être difficile pour l'équipe de l'Organisation de recherche spatiale indienne avec 32 missions prévues", a indiqué le président de l'ISRO, K. Sivan, dans un message adressé au personnel de l'agence spatiale pour le nouvel an.

La deuxième mission lunaire Chandrayaan-2, qui consiste à atterrir sur la Lune avec un atterrisseur et un rover, sera lancée le 25 janvier de la deuxième rampe de lancement du port spatial de Sriharikota à Andhra Pradesh (sud de l'Inde), a-t-il fait savoir.

La préparation de la première mission spatiale humaine de l'Inde, prévue en 2021ou 2022, sera également poursuivie cette année, a ajouté M. Sivan.

"Les activités de la mission baptisée Gaganyaan vont à fond pour réaliser les différentes étapes du développement et de la qualification des ressources humaines", a-t-il souligné.

"Trois astronautes indiens seront envoyés dans l'espace d'ici 2022", avait déclaré le ministre de l'Électronique et des Technologies de l'Information, Ravi Shankar Prasad, vendredi dernier à l'issue du conseil des ministres qui a approuvé un budget de 1,2 milliard d'euros pour le développement et la réalisation du programme.

→ Lire aussi : L’Inde enverra une mission spatiale habitée d’ici 2022

L'ISRO a déjà achevé le développement du lanceur GSLV Mk-III qui dispose de la capacité de charge utile nécessaire pour lancer un module d'équipage à trois membres en orbite terrestre basse. Il a également testé le système d'évacuation de l'équipage, une technologie essentielle pour les vols spatiaux habités.

L’agence spatiale cherche également à développer sa capacité de télédétection par micro-ondes à travers la série de satellites d’imagerie radar (RISAT) et espère atteindre la capacité de géo-imagerie à travers la série de satellites GISAT (Geo Imaging Satellite).

L'agence spatiale améliorera les données de télédétection pour l'estimation de la production agricole afin de couvrir 10 cultures supplémentaires et de fournir des intrants pour la sécurité de l'eau et de l'énergie, a indiqué le président de l'ISRO.

L'agence spatiale travaille également sur des programmes nationaux pour la sécurité socio-économique et le développement durable, notamment le système national d’information géospatiale sur l’énergie, le renforcement des capacités d’observation de la Terre et la gestion des catastrophes en temps réel, a-t-il dit.

L'Inde affiche son appétit en matière de la technologie spatiale et lancement de satellites commerciaux. Le 5 décembre, elle a mis en orbite le plus grand satellite de télécommunication GSAT-11 lancé par la fusée Ariane-5 à partir du centre spatial de Kourou en Guyane française. Deux semaine après, elle a lancé avec succès le satellite de communication militaire GSAT-7A destiné principalement aux forces aériennes indiennes.

Fin novembre dernier, l'Inde a mis en orbite son propre satellite d’observation de la Terre, le satellite d’imagerie hyper spectrale (HysIS), et 30 autres satellites étrangers en mode manuel, à partir du Centre spatial Satish Dhawan (SDSC), à Sriharikota (sud).

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :