A LA UNECulture

L’Institut français de Casablanca a son nouveau directeur

La ville de Casablanca se souviendra de Martin Chénot, directeur de l’Institut français (2017 – 2021) tant celle-ci a occupé une place importante dans son cœur. Architecte de formation, il a su rassembler lors de ces 4 dernières saisons de l’IFC, des publics, des artistes et des associations autour d’une thématique chère à ses yeux “Casablanca mon amour“.

Il aura notamment contribué au lancement et au succès de plusieurs événements marquants : “Le chant des colibris au Maroc“, un événement qui aspire à remettre l’écologie et la solidarité au cœur de la ville ; “La fabrique collective dans l’espace public“, une carte blanche proposée au collectif Bruit du Frigo avec les habitants du quartier Al Firdaous ; “Les rencontres d’Architecture du Maroc” ; “Le projet Goélette“, un nouveau bâtiment dédié à l’espace Campus France de Casablanca. Il s’agit d’un lieu respectueux du patrimoine, associant mobilités étudiantes, culture, formation linguistique et innovation pédagogique. Enfin l’appel à idée pour une passerelle sur le Boulevard Zerktouni « Plus qu’un simple lien » dont les résultats sont toujours exposés dans la galerie 121 de l’Institut.
Souhaitons-lui beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions de directeur à l’Institut français de Madrid !

Gaëtan Pellan lui succède, dès cette rentrée, et nous lui souhaitons la bienvenue. Fonctionnaire des collectivités territoriales depuis 2000, avec plusieurs expériences en tant que directeur des affaires culturelles dans des villes de la région parisienne, il met en place des saisons culturelles à l’attention des jeunes publics et du tout public, des actions de médiation culturelle, et participe à l’ouverture de plusieurs équipements (salle de musique actuelle, galerie d’art, école de musique, ou encore une maison de
l’environnement et du développement durable…).
En 2005 il est détaché au ministère des Affaires étrangères pour diriger le Centre culturel français de Gaza où il coordonne en plus la programmation culturelle sur l’ensemble des territoires palestiniens. En 2009 il devient directeur de l’Institut français d’Oran où il initie plusieurs évènements en lien avec les associations locales dans l’espace public comme la Nuit blanche, Sortie de rue ou encore les Journées Mangas… Après un passage aux ressources humaines du ministère au sein du pôles filières et métiers de la direction générale de la mondialisation à Paris, il part pour Montréal en tant qu’attaché culturel pour le Consulat général de France au Québec jusqu’en août 2021.

Au cours de ce dernier mandat il participe au développement de différents projets de coopération entre la France et le Québec dans les domaines de l’innovation, du numérique et de la jeunesse. Il contribue en outre à la mise en place de la Nuit des idées au Québec, et d’un plan d’action en direction des industries culturelles et créatives avec comme domaines prioritaires : le livre, le jeu vidéo, et le numérique.
Gaëtan Pellan est diplômé d’un DESS des politiques culturelles à l’Observatoire des politiques culturelles – Sciences Po Grenoble et Chevalier des arts et des lettres

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page