A LA UNECulture

L’Institut du Monde arabe fête la langue arabe : un trésor à (re)découvrir

Fidèle à sa vocation, l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris fête, une semaine durant, la langue arabe à travers un certain nombre de manifestations visant à en souligner la portée universelle en tant que vecteur de toute une culture et outil de transmission du savoir. 

Loin d’être une «langue communautaire», l’arabe est une «langue du monde», souligne l’IMA qui organise cette fête depuis trois ans, à l’occasion de la Journée mondiale de la langue arabe célébrée par l’UNESCO.

L’Institut rappelle, à cet égard, que l’arabe est la 5ème langue la plus parlée au monde, précisant que la promotion de cette langue est inscrite dans ses statuts et s’incarne en son sein dans le Centre de langue et de civilisation auprès duquel s’inscrivent chaque année quelque 1.600 élèves de tout âge et de toute origine pour étudier, parler et écrire l’arabe littéral et dialectal.

La Fête de la langue arabe, qui a débuté le 10 décembre, offre justement l’occasion pour mettre en avant cet enseignement.

Pour cette troisième édition de la Fête de la langue arabe, l’IMA propose pour la première fois au public une évaluation de son niveau d’arabe, avec le premier test de placement sur ordinateur, [email protected], développé en partenariat avec le Centre international d’études pédagogiques (CIEP).

Ce faisant et face à la demande croissante sur le marché du travail d’une évaluation moderne et rigoureuse des niveaux de compétence en langue, l’Institut se fait pionnier pour mettre en place une certification reconnue à l’échelle mondiale. Une phase pilote sera lancée en juillet 2018 pour concevoir un diplôme certifiant de langue arabe, à l’image du test TOEFL pour l’anglais.

L’arabe continuera, jusqu’à dimanche prochain, à investir tous les espaces de l’IMA où les visiteurs pourront venir à la rencontre de cette langue à l’occasion d’une conférence, d’une pièce de théâtre, d’une projection de documentaire, d’un atelier, de lectures de contes, de tests de langue ou encore de conversations.

De même, tous les jours, les visiteurs sont accueillis par une sélection musicale qui met à l’honneur toute la diversité de la langue arabe

Tous les soirs depuis le début de la fête, la langue arabe anime en lettres de lumière les moucharabiehs de la façade de l’IMA à Paris.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page