ban600

L’Institut national d’Hygiène participe au développement d’un nouveau test de diagnostic rapide de la toxoplasmose

L’Institut national d’Hygiène participe au développement d’un nouveau test de diagnostic rapide de la toxoplasmose

L'Institut national d'Hygiène de Rabat et ses partenaires de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l'Université Mohammed V de Rabat, de l'Université de Chicago Illinois (USA), de l’Hôpital de la Croix Rousse de Lyon (France) et de l'Université de Stanford de Californie (USA) ont mené une étude d'évaluation d'un nouveau Test rapide d'orientation diagnostique de la toxoplasmose au Maroc et aux Etats Unis d'Amérique.

Ce test, qui se fait au chevet du patient (Point of care test) et dont le résultat peut être rendu dans la demi-heure se pratique sur une goutte de sang prélevée sur le bout du doigt qui ne nécessite pas d'appareillage, et trouve son intérêt particulièrement dans les régions éloignées "puisqu'il va permettre un diagnostic d'orientation rapide et efficace", indique un communiqué du ministère de la Santé parvenu mercredi à la MAP.

Toutefois, seuls les sujets suspects vont être adressés à des laboratoires de biologie médicale pour complément d'analyse, précise la même source, soulignant que ce test évalué a présenté une sensibilité et une spécificité très hautes et peut donc contribuer à la prévention et la toxoplasmose congénitale.

→ Lire aussi : Inauguration à Rabat d’un centre de santé reproductrice en tant que centre collaborateur de l’OMS

La toxoplasmose est une maladie parasitaire souvent bénigne mais qui peut avoir des conséquences graves chez l'immunodéprimé et surtout en cas d'infection congénitale, relève le communiqué, ajoutant que "dans ce dernier cas, la conséquence de la maladie peut s'avérer très importante provoquant l'avortement, des malformations congénitales plus au moins importantes et/ou des atteintes ophtalmiques pouvant causer une cécité parfois tardive durant l'enfance".

Les résultats de cette étude, fruits de la collaboration initiée lors du "Premier symposium international sur la Toxoplasmose congénitale" tenu à l'Institut national d'hygiène les 4 et 5 novembre 2016, ont fait l'objet d'une publication dans le journal scientifique: "PLOS neglected tropical diseases" le 16 août 2018.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :