L’institutionnalisation du volontariat contractuel, une approche en faveur du développement du Royaume

volontariat contractuel

L’institutionnalisation du volontariat contractuel favorise une meilleure mobilisation citoyenne pour la participation au développement du Royaume, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

S’exprimant lors d’un séminaire sur le volontariat contractuel, M. El Khalfi a relevé que le projet de loi 18.06 visant l’intégration du volontariat contractuel dans les politiques publiques est en cours d’élaboration, notant que cette institutionnalisation sera à même de garantir aux volontaires une protection juridique et sociale.

Selon le porte-parole du gouvernement, le volontariat peut jouer un rôle important dans l’enracinement des valeurs de participation, de solidarité et de citoyenneté positive chez les jeunes, citant en référence les initiatives louables lancées par les associations de la société civile et les organisations de jeunesse dans les divers domaines.

Organisée par le Collectif marocain du volontariat (CMV), cette rencontre tend à renforcer la participation et la concertation avec les divers acteurs autour de l’élaboration de recommandations opérationnelles relatives au cadre juridique et institutionnel du volontariat au Maroc.

→ Lire aussi : El Khalfi annonce une réforme en profondeur du système de financement public des associations


Les participants ont souligné à cette occasion que le volontariat constitue un outil de participation citoyenne qui a montré son impact positif à travers le monde, faisant remarquant qu’”actuellement au Maroc, des centaines de volontaires marocains s’engagent dans des missions de volontariat national et international sans pour autant avoir un statut”.

Pour sa part, le président du Collectif, Mahmoud Allioua a précisé que cette rencontre porte sur la présentation des résultats relatifs à la campagne de “plaidoyer pour institutionnaliser le volontariat au Maroc” qui rentre dans le cadre du projet “ensemble pour la reconnaissance et l’institutionnalisation du volontariat au Maroc”, lancé en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

“Il est aujourd’hui nécessaire d’institutionnaliser le volontariat pour organiser le secteur et répondre à la demande du marché, qui impacte nécessairement d’une façon positive l’employabilité des jeunes et influe sur leur devenir” a-t-il relevé, ajoutant que le volontariat contribuera notamment au renforcement de la diplomatie parallèle ainsi qu’au développement des relations internationales.

Créé en octobre 2009, le Collectif marocain du volontariat œuvre pour la pérennisation et l’ancrage du volontariat comme dispositif de promotion de la citoyenneté chez les jeunes et de construction d’une politique jeunesse au Maroc.


Le collectif s’assigne également pour mission la promotion et le développement du dispositif du volontariat des jeunes au Maroc et à l’international, ainsi que la capitalisation de cet engagement.