L’Internationale libérale salue l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc et condamne les appels à la violence du « polisario » dans la région

polisario

Suite aux récents développements au niveau de la zone tampon d’El Guergarat, le bureau de l’Internationale libérale a salué l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc, tout en condamnant les appels à la violence du « polisario » et son « choix de risquer un conflit » avec le Royaume.

Dans un communiqué publié le 17 novembre, l’organisation condamne la violation de l’accord de cessez-le-feu par le « polisario », commettant ainsi une « violation flagrante du droit international et un acte de banditisme dans la zone frontalière ».

« L’obstruction à la circulation des personnes et des biens à travers la frontière maroco-mauritanienne compromet le développement économique et affaiblit les efforts visant à améliorer les normes des droits de l’homme », poursuit l’organisation, tout en appelant à « respecter la résolution 2414 de l’ONU, adoptée en 2018, dans laquelle l’ONU a exhorté les séparatistes à se retirer immédiatement de la zone tampon d’El Guergarat ».

Par ailleurs, le vice-président de l’Internationale libérale, Hans Van Baalen, a déclaré que « le polisario doit respecter l’accord de cessez-le-feu ». « Nous devons soutenir les initiatives de paix marocaines car c’est vital pour la paix dans l’ensemble de la région, y compris en Europe », a conclu M. Van Baalen.