Liquidité des banques: Le besoin se creuse en août 2020

liquidité des banques

Le besoin de liquidité des banques a poursuivi son creusement en août dernier, en relation, particulièrement, avec la hausse de la circulation fiduciaire, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

De ce fait, Bank Al-Maghrib (BAM) a augmenté le volume de ses opérations d’injection de liquidité qui s’est établi en moyenne à 116,6 milliards de dirhams (MMDH) après 111,8 MMDH le mois précédent, fait savoir la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre.

Cette hausse a concerné notamment, les opérations de pension livrée, de prêts garantis et de swap de change dont le montant moyen s’est élevé respectivement à 43,5 MMDH, 32,3 MMDH et 3,7 MMDH.

En revanche, le volume moyen des avances à 7 jours sur appels d’offre a reculé à 37 MMDH après 40,4 MMDH le mois précédent.

Quant au taux interbancaire moyen pondéré au jour le jour (TIMPJJ), il maintient son évolution stable au niveau du taux directeur de 1,50%, décidé le 16 juin par BAM. En moyenne, il s’est situé à 1,50%, soit le même niveau que le mois précédent.


Le volume moyen des transactions interbancaires a, pour sa part, reculé par rapport au mois dernier de 24,1% à 4,7 MMDH.

Concernant l’évolution des taux débiteurs, le taux moyen pondéré global a poursuivi sa tendance baissière au deuxième trimestre 2020, enregistrant un repli, en glissement trimestriel, de 29 points de base pour se situer à 4,58%.

Cette évolution a concerné les taux des crédits à l’équipement (-31 pb à 4,21%) et des facilités de trésorerie (-23 pb à 4,41%). En revanche, ceux des crédits à la consommation et à l’immobilier ont augmenté respectivement de 34 pb et 6 pb à 7,09% et 5,22%.