L’Iran assure que le Boeing ukrainien “n’a pas été touché par un missile”

Iran

L’Iran a dit vendredi pouvoir affirmer “avec certitude” que le Boeing 737 ukrainien qui s’est écrasé mercredi près de Téhéran “n’a pas été touché par un missile”.

“Une chose est sûre, cet avion n’a pas été touché par un missile”, a déclaré le président de l’Organisation de l’aviation civile iranienne (CAO), Ali Abedzadeh, lors d’une conférence de presse à Téhéran.

“Les informations dans les boites noires sont absolument cruciales” pour l’enquête et toute déclaration avant que leurs données ne soient extraites n’est pas un avis d’expert”, a ajouté M. Abedzadeh.

→ Lire aussi : Un missile iranien serait à l’origine du crash de l’avion ukrainien, affirme Trudeau

Ces affirmations de l’Iran interviennent en réactions aux déclarations du Premier ministre canadien Justin Trudeau affirmant que plusieurs sources de renseignement, y compris canadiennes, laissent penser que le Boeing 737 a été “abattu par un missile iranien sol-air”. “Nous avons des informations de sources multiples, notamment de nos alliés et de nos propres services”, qui “indiquent que l’avion a été abattu par un missile sol-air iranien.


Ce n’était peut-être pas intentionnel”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Son homologue britannique Boris Johnson a lui aussi affirmé qu’il existait un “ensemble d’informations” selon lesquelles le Boeing 737 ukrainien a été “abattu par un missile sol-air iranien”, notant cependant que “cela pourrait bien avoir été accidentel”.

Pour sa part, le président américain a exprimé ses “doutes” sur la thèse d’un problème mécanique. “J’ai le sentiment que quelque chose de terrible s’est passé”, avait-il dit, évoquant une possible “erreur”. Le vol PS752 de la compagnie Ukraine Airlines International, devant assurer la liaison Téhéran-Kiev, s’est écrasé mercredi matin quelques minutes après son décollage de la capitale iranienne. Les 176 personnes à bord, essentiellement des Irano-Canadiens, mais aussi des Afghans, des Britanniques, des Suédois et des Ukrainiens, ont tous été tuées.