L’Iran veut échanger des prisonniers avec les États-Unis “sans conditions préalables”

Ali rabii

Les autorités iraniennes ont affirmé, dimanche, leur disposition à entamer un échange de prisonniers avec les États-Unis “sans conditions préalables”, précisant que Washington en a été informé. Cité par l’agence semi-officielle Isna, le porte-parole du gouvernement, Ali Rabii a déclaré qu’il existe “une volonté d’échanger tous les prisonniers (…) sans conditions préalables”, précisant que c’est” le gouvernement américain qui a jusqu’à présent refusé de répondre”.

Après l’échange d’un Américain emprisonné en Iran et d’un Iranien détenu sur le sol américain, Téhéran avait déjà annoncé, en décembre, être prêt à entreprendre d’autres échanges de prisonniers avec les États-Unis.

Pour la porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus, aucunes discussions diplomatiques sensibles n’est menée “par médias interposés”.

“Les États-Unis sont déterminés à rapatrier tous les Américains injustement détenus à l’étranger”, a-t-elle expliqué.

M. Rabii a fait notamment part de son inquiétude au sujet de l’état de santé des prisonniers iraniens détenus aux Etats-Unis, estimant qu’ils n’étaient “pas bien traités”.


En mars, alors que la pandémie de Covid-19 frappait de plein fouet l’Iran, les États-Unis avaient appelé Téhéran à libérer tous les prisonniers américains. Téhéran avait réclamé la même mesure à Washington concernant les détenus iraniens.