A LA UNEEconomie

L’ISESCO certifiée ISO 9001:2015

L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a récemment obtenu la certification 9001:2015 pour l’ensemble de ses secteurs, administrations et centres.

Dans un communiqué, l’ISESCO indique que cette certification intervient « en reconnaissance des efforts soutenus consentis par sa direction générale pour atteindre les plus hauts niveaux de qualité et faire siens les meilleurs standards internationaux« , dans le cadre d’un programme dédié à la modernisation administrative que l’Organisation a adopté pour réaliser sa nouvelle stratégie, ventilée en trois axes afférant à la transformation numérique, l’investissement dans les ressources humaines et l’innovation en matière des procédures administratives.

Selon la même source, l’ISESCO a obtenu cette prestigieuse norme de qualité au terme d’un audit externe détaillé et global réalisé par l’Organisation internationale de normalisation (ISO) sur les programmes de transformation et d’optimisation administratives qui ont été appliqués dans les différents secteurs, administrations et centres de l’Organisation. Cet audit a prouvé l’application par l’ISESCO des normes requises par la certification ISO 9001:2015.

Le DG de l’ISESCO, Salem Ben Mohamed El Malek, cité dans le communiqué, a souligné que l’obtention de cette version de certification constitue une « importante étape » dans l’exécution des plans élaborés à l’effet de renforcer l’excellence institutionnelle et rendre possible un saut qualitatif en matière des mécanismes d’action de l’Organisation, soulignant que ce projet représente l’un des instruments de l’amélioration du système d’audit interne et de l’instauration des principes de gouvernance.

→ Lire aussi : Le DG de l’ISESCO reçoit les clés des portails de la Kasbah des Oudayas

L’ISESCO œuvrera lors de la prochaine étape à appliquer et obtenir les normes internationales les plus élevées pour promouvoir l’innovation et l’amélioration continue de ses mécanismes de travail.

Cette reconnaissance internationale met en évidence le souci de l’organisation d’offrir des services distingués et innovants à ses États membres dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, ainsi que son engagement à consolider les meilleurs standards de fiabilité avec les partenaires et les bailleurs de fonds ainsi que son leadership dans la mise en place d’un système d’audit et de prévision des risques pour y faire face et assurer la continuité de son action en toute circonstance exceptionnelle, a-t-il dit.

Le certificat obtenu par l’ISESCO comprend la gestion du système qualité pour une période de trois ans. Le process pour l’obtenir est passé par quatre étapes de base, qui ont débuté par la phase de préparation, l’élaboration du plan de travail, les mécanismes de mise en œuvre et diverses formations et programmes, pour permettre aux collaborateurs d’acquérir les concepts et les exigences de la norme et cultiver une culture de la qualité au sein de l’Organisation. Lors de l’étape de diagnostic, qui visait à analyser le système de travail actuel, les lacunes et les points d’amélioration du système administratif ont été identifiés.

La troisième phase consistait en la documentation, le développement des opérations et des procédures, ainsi que la publication de plusieurs documents fixant les éléments constitutifs du système de gestion de la qualité. Quant à la quatrième et dernière phase, elle s’est penchée sur l’audit interne, la révision du top management et les préparatifs pour l’audit externe.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page