L’Italie accueille une conférence sur la crise en Libye

L’Italie accueille une conférence sur la crise en Libye

L’Italie accueille lundi à Palerme une conférence sur la Libye pour tenter de sortir le pays de la crise et entamer un processus électoral l’année prochaine.

Les principaux acteurs de la crise politique libyenne ont convenus, en mai dernier à Paris, de la tenue d’élections présidentielle et parlementaires le 10 décembre prochain dans le cadre d’une feuille de route qui vise à sortir la Libye du chaos.

La semaine dernière, l’émissaire des Nations unies pour la Libye, Ghassan Salamé, a annoncé que l’Onu abandonne l’idée d’entamer le processus d’élections nationales à cette date, en raison des violences et du blocage politique entre pouvoirs rivaux.

→Lire aussi: Libye: l’envoyé spécial de l’ONU déterminé à collaborer avec le Maroc sur le dossier libyen

Les puissances occidentales et les Nations unies ont annoncé, en revanche, la tenue d’une conférence nationale pour réconcilier les groupes armés rivaux qui se déchirent dans le pays.


Miné par les divisions, le pays est dirigé aujourd’hui par deux entités rivales: d’un côté le gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, qui contrôle l’ouest, et de l’autre un cabinet parallèle basé dans l’est, soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, à la tête d’une puissante force armée.

Rome soutient le gouvernement d’union nationale de Serraj, avec qui il travaille pour stopper les flux de migrants qui transitent par la Libye pour rejoindre l’Europe par la Méditerranée