Livre: le Maroc face au printemps arabe de Khalil Hachimi Idrissi

Khalil Hachimi Idrissi

À PROPOS DU LIVRE

Sept années après le Printemps arabe, Khalil Hachimi Idrissi regroupe dans ce livre les éditoriaux qui avaient été publiés dans Aujourd’hui Le Maroc entre juillet 2009 et juin 2011. On y retrouve les réponses aux nombreux questionnements que l’on pourrait se poser quant à la genèse du Mouvement du 20 février, ses attentes, ses aspirations et ses résultats.!

“Dans ce livre, la période du Printemps arabe sert, avant et après son avènement, de décor suprême dans lequel les protagonistes du champ politique marocain se meuvent avec prudence, effroi et incrédulité… Une société en convulsion, une classe politique en désarroi, une jeunesse étalant légitimement dans la rues ses frustrations et un pouvoir politique qui rebat les cartes dans la perspective d’installer un ordre nouveau qui donne, enfin, un sens concret à la dignité ou à l’égalité des chances, ou qui donne une force, unanimement admise cette fois-ci, à l’État de droit… ” Khalil Hachimi Idrissi!

LA PRESSE EN A PARLÉ

Écrire tous les jours un éditorial dans cette dynamique aléatoire, c’est vouloir donner du sens là où il y en a peu, c’est prétendre comprendre quand les éléments pour ce faire sont illisibles, épars ou antagoniques et c’est finalement faire œuvre de chronique des jours enflammés ; en gardant, si possible, un calme nécessaire à un exercice un tant soit peu professionnel. Le politologue et professeur universitaire, Mustapha Sehimi, indique dans la préface de l’ouvrage que M. Hachimi Idrissi était, à cet égard, un guetteur, un lanceur d’alerte de ce spasme collectif généré et recyclé au Maroc et dont l’onde de choc avait frappé la Tunisie, l’Égypte, la Syrie, le Liban, etc., faisant valoir que «par touches successives, il a senti, puis vu, la bourrasque venir, sans prescience bien sûr, mais parce qu’il avait sans doute subodoré son inévitabilité dans les latitudes de notre espace régional propre».!

Le Matin, juillet 2018!


La création du Mouvement du 20 février a été induite par la construction graduelle d’un « espace public virtuel » dont les cheminements sont complexes et laborieux, explique Mustapha Sehimi, notant que de plus en plus, ce créneau se développe à la suite du développement et du foisonnement de multiples formes de participation politique non institutionnelles.! Mafrique.ma, juillet 2018!

→ Lire aussi : Osez rayonner avec la méthode solaire by Amal HIHI