Livre: Le système International en Transition de Hassan Hami

Le système International

Le système international connaît des transformations profondes. Il expérimente une nouvelle transition que consacre la prolifération d’acteurs étatiques et non-étatiques, dont l’impact sur la structure du système et des processus qui s’y jouent, n’est pas négligeable.

Les projections sur l’anarchie future et sur la prédominance de la théorie du complot interpellent les autres paradigmes qui n’en versent pas moins dans la même conviction: celle d’un système international qui renvoie, dos-à-dos, les partisans du réalisme, du néoréalisme, du transnationalisme, du structuralisme, du culturalisme et du multilatéralisme.

→ Lire aussi : Livre: l’histoire des rendez-vous manqués d’Abdallah Ibrahim

Les acteurs non-étatiques traditionnels cèdent du terrain à de nouveaux acteurs non-étatiques qui échappent au contrôle des Etats, même à celui de ceux qui auraient participé à leur éclosion pour des considérations géopolitiques évidentes. De la théorie du complot, on passe à la théorie de la complicité.

De l’exaltation de la mondialisation, on retourne au nationalisme le plus exacerbant. L’expression de tentations impériales prend de plus en plus la forme de desseins hégémoniques indéniables. La recomposition des complexes sécuritaires régionaux en est la première illustration. La manipulation des opinions publiques, à la faveur des nouvelles technologies de l’information, plonge le système international dans les incertitudes. Ces incertitudes ressemblent, comme deux gouttes, à  l’échafaudage  d’un désordre programmé, dont les instigateurs ne sauraient autres que des planificateurs politiques et militaires et des penseurs-missionnaires zélés en souffrance d’inspiration.