Loi martiale en Ukraine: Poutine fait part à Merkel d’une «sérieuse préoccupation» de Moscou

Vladimir Poutine

Le président russe, Vladimir Poutine, a fait part à la chancelière allemande, Angela Merkel, d’une “sérieuse préoccupation” de Moscou après l’instauration de la loi martiale en Ukraine, a annoncé mardi le Kremlin dans un communiqué.

Poutine a également demandé à la chancelière allemande de dissuader Kiev de tout acte “irréfléchi”, lors d’une conversation téléphonique entre les deux dirigeants à l’initiative allemande pour discuter de l’”incident dangereux” qui a lieu dimanche en mer Noire, selon la même source.

Le président russe a, lors de cet entretien, exprimé à la chancelière allemande “une sérieuse préoccupation en raison de la décision de Kiev de placer ses forces armées en état d’alerte et d’instaurer la loi martiale”, indique le communiqué.

→ Lire aussi : Poutine: Un retrait américain des traités de désarmement mènera à “la course aux armements”

Poutine a dénoncé les “actions de provocation de la partie ukrainienne et une violation grossière des normes du Droit international par ses navires militaires”, souligne la même source.


Le chef d’Etat russe a également “espéré que Berlin pourra influencer les autorités ukrainiennes afin de les dissuader des actes ultérieurs irréfléchis”, ajoute le communiqué.

Dimanche, la marine russe a capturé deux navires de guerre ukrainiens et un remorqueur que Moscou accuse d’être entrés illégalement dans les eaux territoriales russes au large de la Crimée.

La même source a confirmé, dans un rapport, avoir utilisé des armes pour arrêter les navires de guerre ukrainiens dans les eaux territoriales russes, ajoutant qu’une enquête pénale a été ouverte pour motif de violation de la frontière de la Russie.