L’OMS alerte sur l’impact massif de Covid-19 sur le traitement des maladies chroniques

OMS

La crise sanitaire liée au nouveau coronavirus a provoqué une perturbation massive dans le monde entier dans le diagnostic et le traitement des personnes atteintes de maladies mortelles mais évitables, selon des experts de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans un appel aux gouvernements du monde entier pour qu’ils prennent des mesures plus importantes pour lutter contre les maladies non transmissibles (MNT), l’OMS a déclaré que la pandémie a mis en évidence le fait que trop peu de choses ont été réalisées, même si ces maladies sont responsables de sept décès sur dix dans le monde.

Pour le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le coronavirus avait « attaqué les personnes » atteintes de MNT, alors que les facteurs de risque auxquels elles sont confrontées « augmentent la vulnérabilité à Covid-19, l’infection, et la probabilité de résultats plus graves, y compris chez les jeunes ».

Les quatre maladies non transmissibles les plus courantes sont les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques. Ensemble, elles causent plus de 40 millions de décès par an, a déclaré Bente Mikkelsen, Directrice de la Division des maladies non transmissibles de l’OMS.

“L’étude la plus récente montre qu’il y a une perturbation des services de soins de santé, y compris le diagnostic et les traitements des MNT, dans 69% des cas”, a-t-elle déclaré.


“C’est dans le domaine du cancer que l’on trouve les chiffres les plus élevés, 55% des personnes atteintes d’un cancer (ayant) leurs services de santé perturbés”, a-t-elle ajouté.

Mme Mikkelsen a noté que les personnes vivant avec un ou plusieurs MNT étaient parmi les plus susceptibles de devenir gravement malades et de mourir du nouveau coronavirus.