A LA UNECoronavirus

L’OMS dévoile une feuille de route mondiale contre la méningite

L’Organisation mondiale de la santé a dévoilé, mardi, la première feuille de route mondiale contre la méningite, avec pour objectif d’éliminer d’ici à 2030 les épidémies de méningite bactérienne qui tuent environ 250.000 personnes chaque année dans le monde.

Cette première stratégie mondiale mise en place par l’OMS, avec la collaboration de partenaires, vise à éliminer, d’ici à 2030, les épidémies de méningite bactérienne – la forme la plus meurtrière de la maladie – ainsi qu’à réduire les décès de 70% et de diviser par deux le nombre de cas.

Cette stratégie pourrait sauver plus de 200.000 vies par an au total et réduire considérablement la charge de handicap imputable à la maladie.

La méningite est une inflammation dangereuse des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière, le plus souvent causée par une infection bactérienne ou virale.

« Partout où elle frappe, la méningite peut être mortelle et débilitante; elle se développe rapidement, a de graves conséquences sur la santé et l’économie et sur le plan social et entraîne des flambées épidémiques dévastatrices », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué.

→Lire aussi : Covid-19 : L’OMS préconise le traitement Regeneron sous conditions

« Il est temps de venir à bout de la méningite, partout dans le monde. Pour cela, il faut élargir de toute urgence l’accès aux outils existants, et notamment aux vaccins; conduire de nouvelles recherches et innover pour prévenir, détecter et traiter les différentes causes de la maladie; et améliorer les services de réadaptation », a-t-il ajouté.

La Feuille de route est le résultat de la première résolution sur la méningite adoptée par les pays membres de l’OMS en 2020 qui demandait au directeur général de l’organisation de mettre la maladie « au premier rang des priorités mondiales de la santé publique ».

La méningite bactérienne tue une personne infectée sur dix – en majorité des enfants et des jeunes – et un sujet touché sur cinq souffre d’un handicap de longue durée (y compris des pertes auditives ou visuelles et des troubles cognitifs).

Au cours des dix dernières années, des épidémies de méningite ont frappé toutes les régions du monde, mais principalement la « ceinture de la méningite », qui couvre 26 pays d’Afrique subsaharienne.

Les épidémies de méningite sont imprévisibles et perturbent massivement les communautés et les systèmes de santé, souligne l’OMS.

Plusieurs vaccins protègent contre la méningite, y compris les vaccins antiméningococciques, le vaccin anti-Haemophilus influenzae type b et les vaccins antipneumococciques. Cependant, toutes les communautés n’y ont pas accès et de nombreux pays ne les ont pas encore introduits dans leurs programmes nationaux.

Des recherches sont en cours pour mettre au point des vaccins contre d’autres causes de méningite, notamment les streptocoques du groupe B.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page