L’OMS fournit une aide médicale pour 220.000 patients libyens

OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré, lundi, avoir livré du matériel médical dans les régions reculées dans le sud de la Libye pour aider 220.000 patients pendant trois mois.

Livré avec l’aide du Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (FCIU), ce matériel médical destiné aux personnes vivant dans les régions reculées près d’Ubari sert à soigner les infections, les blessures et les maladies chroniques, précise l’OMS sur son compte Twitter.

Le conflit armé et l’instabilité politique dont pâtit actuellement la Libye rendent extrêmement difficile pour les autorités locales de fournir des services de première nécessité aux habitants.

→ Lire aussi : 800.000 suicides par an, dans le monde alerte l’OMS

La Libye est politiquement divisée entre un gouvernement basé dans l’ouest soutenu par l’ONU et un gouvernement basé dans l’est.


L’Armée nationale libyenne (ANL), basée dans l’est du pays et dirigée par le général à la retraite Khalifa Haftar, mène une offensive depuis début avril pour conquérir la capitale libyenne, où siège le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale.

Les Nations Unies, l’Union européenne et de nombreux autres pays ont condamné l’action militaire des forces de Haftar et l’ont considérée comme une atteinte à tous les efforts déployés pour parvenir à une solution politique en Libye qui mettrait fin à la crise dont s’engouffre le pays depuis 2011.