A LA UNECoronavirus

L’OMS peu optimiste sur la capacité des vaccins à mettre fin à la pandémie

Le directeur de l’OMS en Europe, Hans Kluge, s’est montré, lors d’une conférence de presse vendredi, plus pessimiste sur la capacité d’un taux élevé de vaccination à stopper à lui seul la pandémie de la Covid-19, du fait des variants qui ont réduit la perspective d’une immunité collective.

Avec une probabilité accrue que la maladie demeure de façon endémique sans être éradiquée, M. Kluge a appelé à « anticiper pour adapter nos stratégies de vaccination« , notamment sur la question des doses supplémentaires.

Interrogé sur le fait de savoir si cet objectif valait toujours ou s’il devait être relevé, M. Kluge a déclaré que les nouveaux variants plus contagieux, principalement Delta, avaient changé la donne.

→ Lire aussi : Dons de vaccins à Covax : l’OMS déplore les promesses non tenues des pays riches

« Cela nous amène au point où l’objectif essentiel de la vaccination est avant tout d’empêcher les formes graves de la maladie et la mortalité« , a souligné M. Kluge.

« Si on considère que la Covid-19 va continuer à muter et rester avec nous, comme la grippe, alors nous devons anticiper comment adapter progressivement notre stratégie de vaccination à la transmission endémique, et acquérir un savoir très précieux sur l’impact des doses supplémentaires« , a-t-il ajouté.

Un niveau très élevé de vaccination reste aussi indispensable « pour réduire la pression sur nos systèmes de santé qui ont désespérément besoin de traiter les autres maladies que la Covid-19« , a conclu le responsable sanitaire onusien.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page