L’ONU appelle à une trêve humanitaire en Libye

L’ONU appelle à une trêve humanitaire en Libye

La Mission de soutien des Nations Unies en Libye (MANUL) a appelé les antagonistes libyens à une trêve humanitaire, samedi à l'occasion de l'Aïd Al-Adha (fête du sacrifice).

Dans un communiqué publié jeudi soir sur son compte Twitter, la Manul «appelle toutes les parties à accepter une trêve humanitaire à l'occasion de l'Aïd al-Adha", qui débute samedi matin, émettant le souhait de «recevoir un accord écrit des parties, au plus tard vendredi minuit".

La Mission a appelé à plusieurs reprises les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, et les forces du maréchal Khalifa Haftar à une trêve.

Le chef de la Manul, Ghassan Salamé, avait exprimé son inquiétude de l'escalade des combats entre les forces du GNA et celles du maréchal Haftar, mettant en garde contre la montée des tensions.

L'Armée nationale libyenne (ANL) basée dans l'est de la Libye, dirigée par le maréchal Haftar, mène une offensive depuis début avril pour conquérir la capitale libyenne, où siège le gouvernement d'union nationale (GNA) reconnu par l'ONU.

Les Nations Unies, l'Union européenne et de nombreux autres pays ont condamné l'action militaire des forces de Haftar et l'ont considérée comme une atteinte à tous les efforts déployés pour parvenir à une solution politique en Libye qui mettrait fin à la crise dont s’engouffre le pays depuis 2011.

Selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé, les combats aux abords de Tripoli ont fait 1.093 morts et 5.752 blessés ainsi que plus de 100.000 déplacés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :