L’ONU rend hommage au dévouement des jeunes enseignants

Journée mondiale des enseignants

Les Nations Unies ont célébré samedi la Journée mondiale des enseignants, l’occasion pour l’Organisation de saluer leur dévouement et d’encourager les gouvernements à tout faire pour attirer les jeunes talents dans cette profession.

“Nous encourageons les gouvernements à faire de l’enseignement une profession de premier choix pour les jeunes”, ont déclaré dans un message conjoint l’UNESCO, l’UNICEF, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Internationale de l’éducation à l’occasion de cette journée tenue sous le thème “Jeunes enseignants : l’avenir de la profession”.

“Nous invitons également les syndicats d’enseignants, les employeurs du secteur privé, les directeurs d’école, les associations de parents et d’enseignants, les comités d’administration des établissements, les responsables de l’éducation et les formateurs d’enseignants à partager leur savoir et leur expérience en vue de favoriser l’émergence d’un corps enseignant dynamique. Par-dessus tout, nous célébrons le dévouement des enseignants partout dans le monde”, ont-ils ajouté.

Selon l’ONU, sans une nouvelle génération d’enseignants motivés, des millions d’apprenants seront privés, ou continueront de l’être, de leur droit à une éducation de qualité. “Il n’est pas facile d’attirer et de retenir les talents dans une profession sous-payée et sous-estimée”, souligne le message conjoint.

Partout dans le monde, les taux de désaffection augmentent rapidement, en partie à cause de la précarité de l’emploi et des faibles possibilités de perfectionnement professionnel continu. En outre, les ressources manquent pour les enfants aux besoins éducatifs spéciaux, les enfants handicape s, les réfugiés et les élèves multilingues. L’ONU estime qu’il est urgent d’agir aujourd’hui. Les chiffres de l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) sont préoccupants : le monde a besoin de près de 69 millions de nouveaux enseignants pour répondre aux exigences de l’agenda Education 2030. Les inégalités dans le monde pourraient se creuser, e tant donne que 70% des pays d’Afrique subsaharienne font face a une grave pénurie d’enseignants, un pourcentage qui atteint 90% dans le secondaire.

Ces problèmes se rêve lent encore plus importants dans les territoires ruraux et les zones touche es par des crises dans les pays en développement. Les enseignants, en particulier les femmes, sont expose s au risque de l’isolement et de la violence. Il en résulte un afflux d’enseignants vers les zones urbaines qui laisse les écoles rurales en sous-effectif.

L’ONU estime que les médias et les nouvelles technologies doivent être mis a contribution pour rendre ses lettres de noblesse a la profession enseignante et de montrer son importance pour les droits de l’homme, la justice sociale et le changement climatique.

“Les gouvernements doivent pour leur part améliorer l’emploi et les conditions de travail”, relève l’ONU. La question est d’autant plus pressante qu’il manque des jeunes candidats pour assurer la relève des 48,6 millions d’enseignants appels s a prendre leur retraite dans les dix prochaines années.

Célébrée chaque année le 5 octobre depuis 1994, la Journée mondiale des enseignants commémore la signature de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966. Cette Recommandation fixe les critères de référence relatifs aux droits et aux responsabilités des enseignants ainsi que les normes fixant leur formation initiale et continue, leur recrutement, leur emploi et les conditions d’enseignement et d’apprentissage.