A LA UNEMonde

L’UE adopte des décisions d’équivalence pour les certificats Covid de la Turquie, la Macédoine du Nord et l’Ukraine

La Commission européenne a adopté, jeudi, trois décisions garantissant que les certificats Covid-19 délivrés par la Turquie, la Macédoine du Nord et l’Ukraine seront considérés comme équivalents aux certificats de l’UE.

« Cela signifie que ces pays seront connectés au système de l’UE et que leurs certificats Covid seront acceptés dans l’UE, dès demain, dans les mêmes conditions que le certificat Covid numérique de l’UE« , précise la Commission dans un communiqué.

Dans le même temps, ajoute-t-on, les trois pays ont accepté de reconnaître le certificat numérique Covid de l’UE.

« Je suis heureux de voir que la liste des pays mettant en œuvre un système basé sur le certificat numérique Covid de l’UE ne cesse de s’allonger et que nous établissons des normes au niveau international. Cela contribuera à faciliter les déplacements en toute sécurité, également au-delà des frontières de notre Union« , s’est félicité le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, cité dans le communiqué.

→ Lire aussi : Les États membres de l’UE doivent accueillir les Afghans faisant l’objet d’une “menace immédiate”

Les trois décisions d’équivalence adoptées par la Commission entreront en vigueur le 20 août et seront disponibles en ligne, selon l’exécutif européen.

La Commission européenne, qui a déjà conclu un premier accord d’équivalence avec la Suisse, affirme qu’elle continue de coopérer avec d’autres pays tiers pour les connecter au système de l’UE.

Le certificat Covid numérique de l’UE, entré en vigueur le 1er juillet, est disponible au format numérique ou papier et contient un code QR. Il atteste que son détenteur a été vacciné contre le coronavirus, qu’il a reçu récemment le résultat d’un test de dépistage négatif, ou qu’il s’est remis de l’infection.

Il vise à faciliter la libre circulation dans l’UE et d’éviter les restrictions telles que les quarantaines à l’arrivée, mais les Etats membres peuvent réintroduire de telles mesures en cas de détérioration de la situation épidémiologique, notamment en raison de la propagation des variants.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page