A LA UNEEnseignement et éducation

L’UE compte 1,89 million de chercheurs

Le nombre de chercheurs équivalents temps plein (ETP) dans l’Union européenne a atteint 1,89 million de chercheurs en 2020, soit 546.000 de plus par rapport à 2010, selon les derniers chiffres d’Eurostat, l’office statistique de l’UE.

La plupart des chercheurs travaillaient dans les secteurs des entreprises (55 %) et de l’enseignement supérieur (33%), suivis du secteur public (11%), précise Eurostat.

Le nombre de chercheurs a presque doublé en Grèce et en Hongrie entre 2010 et 2020, totalisant respectivement 41.800 et 42.000 l’an dernier. La même tendance a été relevée en Pologne, où il y avait 124.400 ETP de ces professionnels en 2020, soit 59.900 de plus qu’en 2010.

→ Lire aussi : Des chercheurs suspendent l’essai expérimental d’un vaccin contre le VIH en Afrique

Une évolution relativement élevée a également été enregistrée aux Pays-Bas (89%), à Malte (69%), à Chypre (67%) et en Irlande (66%). Le seul État membre qui a enregistré la tendance inverse est la Roumanie, où le nombre de chercheurs en ETP a diminué de 7 %.

Dans le reste du monde, le nombre de chercheurs en Chine a atteint 2,11 millions en 2019, suivie des États-Unis en deuxième position avec 1,55 million de chercheurs (données 2018), en deçà du nombre total de chercheurs dans l’UE en 2020.

Au cours de la période 2010-2019, le nombre de chercheurs en Turquie a plus que doublé pour atteindre 135.500. La Corée du Sud a également enregistré une augmentation rapide du nombre de chercheurs, en hausse de 63 % à 430.700. Cette croissance rapide a également été enregistrée en Chine, en hausse globalement de près des trois quarts (74 %). Aux États-Unis, le taux de croissance était de 30 %. En revanche, le nombre de chercheurs a baissé de 9 % en Russie et a augmenté de 4 % au Japon entre 2010 et 2019.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page