L’UE demande à Israël de s’abstenir de faire un usage excessif de la force contre les civils

L'Union européenne

L’Union européenne (UE) a demandé mardi à Israël de s’abstenir de faire un usage excessif de la force contre des civils désarmés.

Israël doit revenir sur ses mesures punitives et travailler avec la communauté internationale pour améliorer les conditions à Gaza, notamment en permettant l’entrée et les déplacements des acteurs humanitaires“, a souligné Joanne Adamson, chargée d’affaires de la délégation de l’UE aux Nations Unies, lors du débat ouvert du Conseil de sécurité de l’ONU sur “la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne“.

Selon Adamson, la situation dans la Bande de Gaza “évoque une cocotte-minute sur le point d’exploser“.

→ Lire aussi : Tunis dénonce la portée raciste et discriminatoire de la loi faisant d’Israël un « Etat-nation »

Afin de prévenir l’escalade des violences, l’UE exhorte toutes les parties à “respecter le droit international, désamorcer les tensions, faire preuve de retenue et éviter les incidents qui pourraient mettre en jeu la vie de Palestiniens et d’Israéliens“, a-t-elle indiqué..


Et d’appeler à entreprendre de « sérieux efforts » pour « la reprise de négociations sérieuses orientées vers une solution à deux Etats reposant sur les frontières de 1967, qui réponde aux besoins des Israéliens et des Palestiniens en termes de sécurité ainsi qu’aux aspirations des Palestiniens à l’indépendance et à la souveraineté, mette fin à l’occupation et résolve toutes les questions liées au statut final afin de mettre fin au conflit“.

Adamson a également réitéré la “forte opposition” de l’UE à la politique et aux actions colonisatrices d’Israël, notamment les démolitions, confiscations, évictions et transferts forcés. “Les colonies sont illégales en vertu du droit international, constituent un obstacle à la paix et rendent impossible la solution à deux Etats“.