A LA UNEMonde

L’UE proroge d’un an ses sanctions contre le régime syrien

Le Conseil de l’UE a annoncé jeudi avoir prorogé d’un an les mesures restrictives de l’Union européenne à l’encontre du régime syrien, soit jusqu’au 1er juin 2022.

Le Conseil indique également avoir retiré de sa liste de sanctions cinq personnes décédées. La liste comprend désormais 283 personnes visées à la fois par un gel des avoirs et une interdiction de voyager, et 70 entités soumises à un gel des avoirs, précise la même source.

Les mesures restrictives de l’UE actuellement en vigueur contre la Syrie ont été introduites en 2011, en réponse à la violente répression exercée par le régime syrien sur la population civile et ciblent également les entreprises et les hommes d’affaires bénéficiant de leurs liens avec le régime syrien, rappelle le Conseil de l’UE.

→ Lire aussi : SYRIE : LA VIOLENCE, LES VIOLATIONS ET LES ABUS NE MANQUERONT PAS D’AFFECTER LES GÉNÉRATIONS À VENIR, SELON L’ONU

Les sanctions comprennent également un embargo pétrolier, des restrictions sur certains investissements, un gel des avoirs de la Banque centrale de Syrie détenus dans l’UE et des restrictions à l’exportation d’équipements et de technologies qui pourraient être utilisés à des fins de répression interne, ainsi que d’équipements et de technologies destinés à surveiller ou intercepter les communications Internet ou les communications téléphoniques.

Les sanctions de l’UE contre le régime syrien “sont conçues pour éviter tout impact sur l’aide humanitaire et donc pour ne pas affecter la livraison de nourriture, de médicaments et de matériel médical“, ajoute-t-on.

“L’UE reste déterminée à trouver une solution politique durable et crédible au conflit en Syrie, conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies et au communiqué de Genève de 2012“, conclut le Conseil de l’UE.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page