ban600

L’UMT élue membre du Conseil général de la CSI pour un mandat de quatre ans

L’UMT élue membre du Conseil général de la CSI pour un mandat de quatre ans

Le Secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), El Miloudi El Mokharek, a été élu, vendredi, membre du Conseil général du 4ème congrès mondial de la Confédération syndicale internationale (CSI), dont les travaux se sont déroulés du 2 au 7 décembre à Copenhague.

Mokharek a été élu à l’unanimité pour un mandat de quatre ans à cette structure, la plus haute instance décisionnelle, après le congrès général de la Confédération.

Le syndicaliste marocain a été également élu membre titulaire du bureau exécutif de la CSI aux côtés de 25 dirigeants représentant les cinq continents.

Dans une déclaration à la MAP, M. El Mokharek s’est félicité de l’élection de l’UMT qui, a-t-il dit, "fait honneur à la centrale syndicale et rend hommage et au mouvement ouvrier marocain dans son ensemble".

"Plus qu’une marque de fierté personnelle, cette élection est surtout l’expression de la confiance dont jouit le mouvement ouvrier marocain auprès des autres composantes du mouvement syndicaliste international", a-t-il souligné.

Lors de ce Congrès, la délégation de l’UMT a tenu une série de rencontres avec plusieurs délégations syndicales de divers pays, en vue de faire valoir et de défendre les questions nationales et ouvrières du Maroc.

Les travaux de cette rencontre, placés sous le signe "Renforcer le pouvoir des travailleurs et des travailleuses : changer les règles", ont été couronnés par la réélection de Mme Sharan Burrow au poste de Secrétaire générale de la CSI, pour un troisième mandat, en reconnaissance de ses efforts déployés depuis 2010, en faveur du mouvement syndical international.

Plus de 1 200 participants ont pris part aux débats ayant ponctué cette rencontre de cinq jours en vue de définir les politiques et les priorités du mouvement syndical international pour les quatre années à venir.

Les syndicats participant se sont engagés à organiser, au cours des quatre prochaines années, 250 millions de membres de la CSI pour renforcer le pouvoir des travailleurs, et se sont prononcés pour un nouveau contrat social, dans lequel les entreprises seront tenues d'assumer la responsabilité de leurs travailleurs.

Ils ont aussi apporté leur soutien à une transition juste vers des économies durables afin de lutter contre le changement climatique et de maintenir la température à 1,5 degré ou moins, et souligné l’impératif d’inverser la tendance à la faible croissance des salaires et à la montée des inégalités par la négociation collective, l'augmentation du salaire minimum et la protection sociale.

Ils ont également appelé à réduire l'écart de rémunération entre les hommes et les femmes, à lutter contre la discrimination et le racisme et à prendre des mesures contre la violence sexiste.

Fondée en 2006 et basée à Bruxelles, la CSI est considérée comme la première organisation internationale syndicale et sociale, avec plus de 207 millions d’adhérents affiliés à 331 organisations syndicales représentant 163 pays de par le monde.

La CSI, connue pour son rôle dans la défense des intérêts de la classe ouvrière mondiale, porte également la voix des travailleurs et du mouvement syndical mondial auprès des institutions officielles mondiales, tels que le FMI, l'OCDE, le G20, ainsi que les différentes institutions des Nations Unies.

→ Lire aussi : Le Maroc déterminé à coopérer avec le G5 Sahel

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :