L’UNESCO salue les progrès du Maroc en matière d’apprentissage et d’éducation

L’UNESCO salue les progrès du Maroc en matière d’apprentissage et d’éducation
L’UNESCO salue les progrès du Maroc en matière d’apprentissage et d’éducation

Une consolation après le rapport PISA sur l’éducation au Maroc ? Le quatrième Rapport mondial de l’UNESCO sur l’apprentissage et l’éducation des adultes (GRALE 4) constitue une importante embellie pour le Royaume. Le document annonce que « le Maroc a accompli des progrès significatifs pour améliorer l’accès des femmes à l’AEA en accordant la priorité aux programmes axés sur le développement des compétences socio-économiques ».

Le Maroc a hissé ses ambitions en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes (AEA). D’ailleurs, le rapport de l’UNESCO a salué les avancées réalisées par le Royaume en matière d’accès des femmes à l’AEAet de la priorité accordée aux programmes d’alphabétisation des femmes, axés sur le développement des compétences socioéconomiques.

Le GRALE a souligné aussi que la participation inégale des femmes à l’apprentissage et à l’éducation des adultes engendre des coûts socioéconomiques. « Si les femmes des Émirats arabes unis et de l’Égypte comptaient parmi la population active dans la même mesure que les hommes, le PIB de ces pays augmenterait d’environ 12 % et 34 %, respectivement », estime le communiqué. Notant que, les programmes d’alphabétisation territoriaux sont financés par les Conseils régionaux du Maroc.

L’éducation des adultes est une nécessité  au développement durable des pays. Cependant, moins de 5% des adultes âgés de 15 ans et plus, dans près d’un tiers des pays, participent à des programmes d’éducation et d’apprentissage. Selon le GRALE, « les groupes défavorisés sont souvent privés de leur droit à l’éducation », ajoutant que « les adultes en situation de handicap, les séniors, les réfugiés, les migrants et les groupes minoritaires figurent parmi les perdants. »

Le rapport de l’UNESCO a établi plusieurs recommandations pour atteindre l’objectif 4 – qui est d’assurer une éducation de qualité – et les autres objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030.

Ces recommandations consistent principalement à établir « des données plus solides,  en particulier pour les pays à faible revenu et les groupes marginalisés ou vulnérables, tels que les migrants et les réfugiés », ensuite  à renforcer les investissements liés à l’apprentissage et à l’éducation des adultes, par les gouvernements, les employeurs et les particuliers, à respecter les obligations d’aide destinées aux pays en développement et soutenir enfin le financement de l’éducation des adultes.

Le GRALE 4 fournit des enquêtes, des analyses de politique et des études de cas relatives à la participation des Etats membres de l’UNESCO et leurs engagements en matière d’apprentissage et d’éducation des adultes.