L’UNICEF appelle à donner la priorité aux enseignants pour la vaccination Covid-19

enseignants

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé, mardi, à placer les enseignants parmi les personnels prioritaires lors des campagnes de vaccination contre la Covid-19.

L’Agence onusienne demande ainsi que les enseignants soient « prioritaires pour recevoir le vaccin contre la Covid-19, une fois que les personnels de santé en première ligne et les populations à haut risque seront vaccinés ».

« Cela aidera à protéger les enseignants contre le virus, leur permettra d’enseigner en personne et, en définitive, aidera à garder les écoles ouvertes », a fait valoir la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore, dans un communiqué.

« La pandémie de Covid-19 a fait des ravages dans l’éducation des enfants du monde entier. La vaccination des enseignants est une étape essentielle pour la remettre sur les rails », a-t-elle estimé.

Pour l’Agence onusienne, il s’agit certes « de décisions difficiles imposant des compromis difficiles », « mais ce qui ne devrait pas être difficile, c’est la décision de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver l’avenir de la prochaine génération ». Et pour l’UNICEF, cela commence « par la sauvegarde de ceux en charge de leur ouvrir la voie vers cet avenir ».


A cet égard, l’UNICEF rappelle qu’au pic de la première vague de la pandémie fin avril, « les fermetures d’écoles ont perturbé l’apprentissage de près de 90% des élèves du monde entier ».

L’Agence onusienne estime qu’il existe toujours une hypothèse non étayée selon laquelle la fermeture des écoles pourrait ralentir la propagation de la maladie, malgré les preuves de plus en plus nombreuses que les écoles ne sont pas un facteur principal de transmission communautaire.

( Avec MAP )