L’UNICEF félicite le Royaume pour sa démarche de développement du préscolaire

UNICEF

La représentante de l’UNICEF au Maroc, Regina De Dominicis, a félicité, mercredi à Skhirat, le Maroc pour l’intégration du préscolaire dans la vision stratégique 2015-2030 du Conseil Supérieur de l’Education de la Formation et de la Recherche Scientifique et dans les programmes nationaux du ministère de tutelle.

Dans une allocution à l’occasion du lancement du Programme national de généralisation et de développent du préscolaire, Mme De Dominicis, a salué “la mobilisation nationale autour de cet axe stratégique”, appelant à se focaliser sur “l’accélération de la mise en œuvre de la généralisation et de la pérennisation et la qualité de services”.

Mme De Dominicis a, ainsi, mis l’accent sur la qualité des services offerts aux enfants, expliquant que “le développement de la petite enfance est l’un des investissements les plus judicieux qu’un pays puisse faire pour faire avancer l’équité dans la société, rompre le cercle vicieux de la pauvreté, avancer la justice sociale et garantir un développement économique et humain sûr”.

Elle a, par ailleurs, salué le lancement du référentiel curriculaire national pour l’éducation préscolaire, fruit de longues années de travail avec l’ensemble des partenaires nationaux, praticiens et experts, ainsi que le cadre normatif du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui offrira à l’ensemble des partenaires et opérateurs plus de visibilité sur le respect des normes relatives à ce cycle d’éducation, à son développement et à ses spécificités.


La représentante de l’UNICEF a appelé à cette occasion à la réalisation d’une modélisation financière de l’éducation préscolaire à long terme au Maroc, et à capitaliser sur le moment stratégique qu’offre au Maroc la réforme en cours de ses politiques sociales.

→Lire aussi: La Fondation Mohammed V pour la Solidarité et l’UNICEF unissent leurs expertises

En outre, Mme De Dominicis a constaté que “les avancées du Maroc dans la réalisation du droit à une éducation préscolaire de qualité en particulier, et le développement de la petite enfance, en général, constituent un levier important pour la coopération Sud-Sud considérant les riches expériences cumulées au Maroc et les défis que confrontent encore les pays de l’Afrique en matière d’éducation préscolaire et de la petite enfance plus généralement”.

“Nous sommes convaincus que la coopération Sud-Sud peut soutenir l’accélération de la réalisation des objectifs de développement durables (ODD), surtout ceux centrés sur l’enfant, car ils sont fortement interdépendants et contribuent à la réalisation des autres objectifs”, a estimé Mme De Dominicis, notant que la “coopération prônée par le Royaume du Maroc, avec son approche de développement humain, est stratégiquement placée pour soutenir cet agenda”.


Les objectifs du programme national de généralisation et de développement du préscolaire, lancé en partenariat avec l’UNICEF et la Fondation BMCE, sont en harmonie avec les Directives Royales en matière d’éducation et de formation, qui appellent à la mise en place d’un système éducatif performant, équitable et généralisé et soulignent la nécessité d’une mobilisation nationale efficace des différents acteurs institutionnels et privés autour des chantiers de la réforme.

Ils s’inscrivent également dans le cadre de la mise en œuvre de la vision stratégique 2015-2030 du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, qui a érigé l’enseignement scolaire en tant que deuxième levier parmi les leviers stratégiques de la réforme.