L’Union des Mosquées de France condamne la fusillade de Strasbourg

la fusillade

L’Union des Mosquées de France (UMF) a condamné vigoureusement, mercredi, la fusillade de la veille à Strasbourg (Est) qui a fait trois morts et douze blessés dont six en urgence absolue.

L’UMF «condamne avec la plus grande vigueur l’attaque meurtrière perpétrée à Strasbourg» , indique l’Union dans un communiqué parvenu à la MAP, appelant à redoubler d’efforts pour mieux prévenir la radicalisation dans les prisons.

→ Lire aussi : Fusillade de Strasbourg : la France élève le niveau du plan Vigipirate à «urgence attentat»

«L’auteur de ce périple meurtrier qui devait être arrêté, le matin du mardi 11 décembre 2018, dans une affaire de braquage avec tentative d’homicide, est un criminel âgé de 29 ans, au passé judiciaire lourd et fiché S depuis 2016 pour motifs de radicalisation», rappelle le communiqué en soulignant que «le profil du suspect, nous rappelle une fois de plus la nécessité de doubler d’efforts pour mieux prévenir la radicalisation dans les prisons».

L’assaillant a ouvert le feu mardi en trois points du centre historique de Strasbourg, avant de prendre la fuite. Il est toujours activement recherché mercredi matin.


Le parquet antiterroriste de Paris, qui s’était saisi mardi soir de l’affaire, a ouvert une enquête pour “assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle” au moment où le niveau du plan Vigipirate a été élevé à «urgence attentat», son seuil d’alerte maximum.