L’université appelée à renforcer son offre de formation en s’adossant sur le numérique

L’université appelée à renforcer son offre de formation en s’adossant sur le numérique

 L'université marocaine est appelée à renforcer son offre en matière de formation en mettant à profit la transformation numérique, ont estimé, mercredi à Casablanca, les participants à la 25ème édition du forum de l’École nationale supérieure d'électricité et mécanique (ENSEM).

Ils ont souligné à l’ouverture de ce forum, initié les 7 et 8 mars sous le thème "la numérisation de l’entreprise marocaine", que l’élargissement et la diversification de l’offre doit accompagner la demande des nouvelles métiers par l'utilisation et l’exploitation des nouvelles technologies. S’exprimant à cette occasion, le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, a estimé que l’université marocaine doit rénover constamment son offre en matière de formation, pour accompagner la multitude de chantiers de développement lancés par le Maroc et particulièrement ceux liés aux nouveaux métiers.

Et d’ajouter que l’université marocaine occupe une place de choix dans le domaine de la formation, la recherche scientifique et l’innovation grâce à ses étudiants et ses cadres par l’exploitation maximale des moyens technologiques. Malgré tous les défis, explique le ministre, l’université marocaine consentit de grands efforts pour développer les opportunités de formation et d'ouverture sur le monde de l’entreprise.

>>Lire aussi : L’expérience marocaine et la coopération en matière de renseignement dans la lutte contre le terrorisme

M. Samadi a également rappelé que son ministère encourage l’innovation et la recherche scientifique via des partenariats fructueux, saluant les efforts consentis par les universités marocaines en abritant des entreprises et en encourageant les initiatives portant sur la création et l'innovation. Il a réaffirmé la détermination de son département à persévérer dans la même politique en lançant de nouvelles initiatives axées sur l’ouverture sur le monde virtuel et numérique.

Pour sa part, le président de l’université Hassan II, Driss Mansouri, a mis l’accent sur l’importance du facteur numérique dans la dynamisation du développement, soulignant la nécessité de répondre aux besoins du marché en matière de compétence. Ce forum est marqué par l’organisation d’une exposition de grandes entreprises pour échanger avec les étudiants, outre des tables-rondes sur l’importance du numérique dans le développement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :