Lutte anti-Daech: Rex Tillerson appelle à une campagne “agressive” sur internet et sur le terrain

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a appelé, mercredi à Washington, à une compagne “agressive” contre le groupe terroriste “Etat islamique” (EI) aussi bien sur Internet que sur le terrain, le but ultime étant d’infliger une défaite durable à Daech.

Intervenant à l’ouverture de la réunion ministérielle de la coalition internationale de lutte contre l’EI, M. Tillerson a souligné l’impérieuse nécessité de faire front commun face à cette organisation terroriste et à son idéologie funeste, en maintenant une pression soutenue et accrue sur ses réseaux et activités.

Dans ce contexte, il a mis en avant l’importance de renforcer la sécurité aux frontières et dans les aéroports pour entraver l’infiltration des extrémistes, de poursuivre le partage des renseignements et de fournir des engagements financiers pour une “meilleure” et efficiente lutte contre le groupe terroriste, qui “a encaissé des pertes considérables aussi bien en Irak qu’en Syrie”.

“On doit capitaliser sur le succès” engrangé jusqu’à présent dans la campagne militaire contre Daech et de maintenir un engagement sans faille pour saper les ambitions des extrémistes et leurs idéologies destructives, a plaidé le chef de la diplomatie américaine.


Il a mis en exergue, à cet effet, le rôle primordiale des sociétés de haute technologie, qui doivent apporter leur concours pour lutter efficacement contre la propagation de l’idéologie extrémiste sur internet, qui constitue désormais la “meilleure arme” dans les mains de Daech.

L’objectif principal est d’infliger une défaite durable à ce groupe terroriste en tarissant leurs sources de financement et en entravant leurs opérations de recrutement de combattants étrangers, a encore indiqué le diplomate américain, soulignant que grâce à une pression accrue, la coalition, dirigée par les Etats Unis, a réussi à éliminer un grand nombre de dirigeants de Daech.

M. Tillerson a, par ailleurs, loué les succès réalisés par les forces armées irakiennes et kurdes qui ont pu libérer plusieurs territoires des mains des extrémistes, appelant tous les Irakiens à continuer de coopérer dans le cadre d’un gouvernement inclusif pour saborder toute velléité de résurgence du groupe terroriste.

Il a, en outre, insisté sur la nécessité d’oeuvrer pour la stabilisation des régions libérées pour permettre le retour des populations, appelant tous les 68 pays membres de la coalition à apporter leur aide à ce processus.


Le Maroc est représenté à cette réunion par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Nasser Bourita.