A LA UNEEnseignement et éducation

Lutte contre l’analphabétisme : Plus d’un million de bénéficiaires au titre de la saison 2020-2021

Le nombre de bénéficiaires des programmes de lutte contre l’analphabétisme au titre de l’année scolaire 2020-2021 a dépassé, pour la 4ème année consécutive, la barre d’un million, et ce malgré les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

S’exprimant lors d’une réunion à l’occasion de la 7è session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), M. El Otmani a précisé que 1.200.644 personnes ont bénéficié de ce programme, soulignant que ce chiffre constitue un exploit important et une source de fierté.

Il a fait savoir que le nombre de bénéficiaires, depuis la création de l’agence en 2016, a atteint 5.481.788 personnes, indique un communiqué du Département du chef du gouvernement.

Le chef du Gouvernement a relevé, lors de cette réunion consacrée à la présentation du bilan de la feuille de route de l’Agence pour la période 2017-2021 et l’exploration de nouvelles perspectives d’action, que ce résultat est le fruit d’une planification stratégique et de l’adoption de principes de bonne gouvernance, se félicitant de l’approche participative adoptée par l’ANLCA et ses efforts de communication et d’ouverture sur tous les acteurs concernés.

Il a fait observer que l’Agence a pu moderniser ses mécanismes de gestion et élaborer un cadre référentiel garantissant l’objectivité, l’efficience et la transparence dans la gestion du partenariat avec les organisations de la société civile, qui constitue un pilier essentiel dans la mise en oeuvre du chantier de lutte contre l’analphabétisme, appelant l’ensemble des acteurs à redoubler d’effort pour consolider ses acquis en accordant plus d’importance à l’intégration économique et sociale des bénéficiaires.

→ Lire aussi : SM le Roi remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées

M. El Otmani a affirmé que le Maroc réalisera un saut qualitatif en matière de lutte contre l’analphabétisme en permettant aux bénéficiaires de ces programmes de s’inscrire dans les programmes de l’enseignement traditionnel, l’éducation non formelle ou ceux de l’école de la deuxième chance, insistant dans ce cadre sur l’importance d’accélérer le rythme de transition entre ces programmes et d’activer le projet des formateurs dans le domaine de lutte contre l’analphabétisme.

Il a appelé à intensifier le partenariat avec les universités dans le domaine de la recherche scientifique pour leur permettre d’adapter le contenu des programmes à la réalité des bénéficiaires et de le faire correspondre à leurs aspirations.

M. El Otmani a également appelé à préparer un projet de feuille de route pour la période à venir, qui prend en compte les directives précitées, et vise à améliorer le système de lutte contre l’analphabétisme, à instaurer le concept d’apprentissage tout au long de la vie et à aller progressivement vers sa mise en œuvre de manière intégrée et consensuelle avec toutes les parties prenantes impliquées

Le Chef du gouvernement a noté que la conjoncture exceptionnelle marquée par la propagation du nouveau coronavirus a affecté divers aspects de la gestion des programmes d’alphabétisation, comme c’est le cas pour le reste des composantes du système d’éducation et de formation.

Cependant, a-t-il dit, les efforts concertés des différents intervenants, la gestion optimale des programmes d’alphabétisation et la stimulation de la créativité pour trouver des voies et des méthodes d’éducation innovantes, ont permis le développement de solutions ayant assuré la continuité du processus d’apprentissage tout en respectant les mesures de prévention et de précaution. Et M. El Otmani de faire observer que la fin de l’année scolaire précédente en présentiel, en mettant en œuvre les décisions du Conseil d’administration de l’ANLCA qui stipulent l’adoption du principe d’ouverture progressive des classes pour permettre aux apprenants de se familiariser avec les contenus numériques mis à leur disposition, a renforcé la dynamique de faire face aux effets de la pandémie, puisque les contraintes conjoncturelles sont devenues de réelles opportunités pour améliorer le système de lutte contre l’analphabétisme.

Dans ce sillage, le chef du gouvernement a salué l’implication de l’Agence dans le chantier de transformation numérique en élaborant des contenus numériques via divers médias électroniques disponibles, et en s’associant à l’Union européenne et à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour créer un institut virtuel de formation aux métiers de l’Alphabétisation qui profiterait aux personnes qui travaillent dans ce secteur. Lors de cette réunion, les membres du conseil d’administration ont suivi un exposé du directeur de l’Agence, dans laquelle il a présenté le bilan de la mise en œuvre de la feuille de route pour la période 2017-2021, le bilan des travaux de l’agence durant l’année scolaire 2020-2021, et le plan d’action de l’agence pour la période 2021-2023, selon le communiqué.

Le conseil a également recensé des données pluriannuelles, a discuté de la manière de financer les programmes d’alphabétisation pour la période 2022- 2024, et a adopté un ensemble de décisions liées à la gestion et à l’administration de l’agence.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page