Lutte contre le coronavirus: La DGAPR annonce une série de mesures préventives

DGAPR

Conformément aux mesures prises par les autorités compétentes pour lutter contre la propagation du Covid-19, et dans le cadre de l’acquittement de sa responsabilité de protéger les établissements pénitentiaires et les détenus, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a annoncé, vendredi, une série de mesures préventives contenues dans une circulaire généralisée à toutes les directions régionales et institutions pénitentiaires.

A cet égard, la Délégation fait part, dans un communiqué, de sa décision de réduire le nombre des visiteurs à une seule personne, à raison d’une seule visite tous les 15 jours, d’autoriser les détenus à contacter leurs familles pendant le weekend pour les informer de ces mesures préventives, d’interdire les visites aux visiteurs étrangers dont la durée de séjour au Maroc ne dépasse pas 15 jours.

L’augmentation des niveaux de vigilance et de mobilisation de la part de tous les fonctionnaires, notamment les cadres médicaux et paramédicaux, le renforcement de la permanence médicale quotidienne, l’organisation de campagnes de sensibilisation aux dangers du coronavirus en faveur des fonctionnaires et des détenus figurent aussi parmi les mesures adoptées, ajoute le communiqué.

La DGAPR a également décidé de mettre en isolement et sous contrôle médical pour une durée de 14 jours les nouveaux détenus arrivant de pays étrangers (origine ou transit) pour s’assurer de la présence ou non d’une contamination, d’accorder davantage d’attention aux catégories des détenus vulnérables (malades, personnes âgées, femmes, enfants, mineurs, etc…), de soumettre les détenus revenant des tribunaux et des hôpitaux à un des examens médicaux avant leur incarcération, de présenter obligatoirement les détenus qui seront transférés vers d’autres destinations au staff médical de l’institution pénitentiaire avant leur sortie.

Par ailleurs, un espace a été dédié aux nouveaux détenus, pour que ces derniers soient soumis à l’évaluation du staff médical de l’établissement avant l’assignation des cellules, ajoute la même source, qui fait également état de la mise en isolement, pour une durée de 14 jours, de tous les détenus ayant déclaré avoir côtoyé ou été en contact direct avec des étrangers, de la suspension temporaire des activités (culturelles, sportives, religieuses, artistiques, etc…) prévues au sein de l’institution pénitentiaire, et de la réduction de la mobilité des détenus entre les blocs et les dépendances des prisons.


D’autres mesures annoncés par la DGAPR portent sur l’inspection de l’état de santé des détenus dans les cellules, les centres pédagogiques, la salle de visite, la cuisine… etc, par les cadres médicaux travaillant en milieu carcéral, la mise en oeuvre des mesures définies par le comité national de pilotage concernant les cas suspects et la sensibilisation des détenus quant à l’importance de l’hygiène corporelle et du nettoyage de leurs vêtements et de leur lieu d’hébergement avec des produits de nettoyage mis à leur disposition par l’administration pénitentiaire.

Il s’agit également, selon la délégation, d’approvisionner les institutions pénitentiaires en suffisamment de denrées alimentaires, de veiller à la propreté de la cuisine de l’établissement et des personnes qui y travaillent, d’éviter l’attroupement des visiteurs devant la porte d’entrée de l’établissement et la salle d’attente, d’accélérer les procédures liées à la visite, d’éviter toute congestion lors de l’approvisionnement des détenus en produits auprès de l’économat, qui devra avoir un stock suffisant, et de reporter la visite des familles en provenance de pays touchés par le coronavirus.

Le port des masques de protection est obligatoire pour l’ensemble des visiteurs dans les établissements pénitentiaires, ainsi que pour l’ensemble du personnel de ces établissements, poursuit le communiqué, soulignant la nécessité d’éviter tout contact entre les visiteurs et les détenus, de mettre des affiches illustrant les mesures préventives à prendre, d’éviter de toucher les tables et les chaises et de les stériliser de manière périodique, de stériliser les bagages et de coordonner avec les délégations provinciales du ministère de la santé pour ce qui est des mesures à prendre en matière de prévention.