Lutte contre le terrorisme: Les ministres arabes de l’Intérieur et de la Justice en conclave à Tunis

Lutte contre le terrorisme: Les ministres arabes de l’Intérieur et de la Justice en conclave à Tunis

Les conseils des ministres arabes de l'Intérieur et de la Justice ont tenu, lundi à Tunis, une réunion conjointe dédiée à l'examen des conventions relatives aux domaines sécuritaire et judiciaire, ainsi qu'aux stratégies et décisions arabes ayant trait notamment à la lutte contre le terrorisme.

La réunion, à laquelle le Maroc était représenté par une forte délégation conduite par le ministre de l'Intérieur, M. Abdelouafi Laftit, a adopté plusieurs mesures et décisions qui seront soumises aux pays membres et organismes spécialisés en vue de leur mise en oeuvre, lit-on dans la déclaration finale de cette rencontre.

La réunion a été marquée également par la signature de conventions concernant la lutte contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, la piraterie maritime et le vol à main armée, ainsi que la réglementation du prélèvement et de la greffe d'organes et de tissus humains.

S'exprimant à l'ouverture de cette rencontre, le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit a mis l'accent sur les dangers qui guettent la région et qui sont particulièrement d'ordre sécuritaires, relevant que "le terrorisme reste la menace la plus grave" du fait de ses impacts sur la stabilité et le processus de développement dans divers pays.

Le patron de l'organisation panarabe a souligné que "des succès remarquables ont été réalisés ces dernières années en matière de lutte contre ce phénomène, ajoutant que "les peuples restent la première ligne de défense face à cette tumeur maligne".

M. Aboul Gheit a expliqué que les groupes terroristes veulent "briser la volonté" des peuples pour imposer leur hégémonie sur la société, relevant que malgré les défaites de Daech, il est impératif de rester vigilant face à la capacité des groupes terroristes à ordonner de nouvelles attaques.

Pour sa part, le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed a rappelé les défis arabes communs qui "requièrent l'adoption d'une approche globale alliant les aspects sécuritaires, économiques, juridiques et préventifs de manière à renforcer les mécanismes de lutte contre le terrorisme, le crime organisé, la cybercriminalité, la traite des êtres humains, l'immigration illégale, la piraterie maritime et le vol à main armée.

→ Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : Les ministres arabes de l’Intérieur parviennent à un accord

Dans ce sens, il a souligné que ces défis transfrontaliers nécessitent davantage de coordination, la mise en place des nouveaux mécanismes nécessaires ainsi que la consolidation des efforts et la mobilisation des ressources humaines et matérielles nécessaires pour mieux garantir la sécurité des peuples arabes.

Il a noté que cette réunion conjointe des ministres arabes de l'Intérieur et de la Justice s'inscrit dans le cadre de l'activation du partenariat entre les différentes instances en charge de la mise en oeuvre des lois dans le cadre du respect du principe de la séparation des pouvoirs.

M. Chahed a également appelé au renforcement de la coopération entre les organismes arabes spécialisés dans les domaines sécuritaire et judiciaire dans le but de développer les outils de travail et d'améliorer leur qualité dans le cadre des efforts visant à instaurer une bonne gouvernance dans les domaines de la sécurité et de la justice.

De son côté, le ministre saoudien de l'Intérieur, le Prince Abdelaziz Ibn Saoud Ben Naif Ben Abdeaziz Al Saoud, président d'honneur du conseil des ministres arabes de l'Intérieur, a souligné que la tenue de cette réunion conjointe témoigne de la qualité de coordination au niveau arabe.

Il a fait état d'une montée des actes de terrorisme qui ont touché la région arabe et le monde et qui nécessitent une coordination accrue pour relever les défis qui se posent, relevant que la conclusion d'accords et l'élaboration de stratégies et de plans par les organismes arabes et leur mise en oeuvre constituent l'un des outils de confrontation les plus importants de ce phénomène.

Il a ajouté que la mise en oeuvre des stratégies est à même de permettre l'action arabe commune avec l'objectif de préserver la sécurité et la stabilité des pays arabes et d'atteindre les objectifs du développement durable.

La délégation marocaine présidée par le ministre de l'Intérieur est composée du wali directeur général des affaires intérieures, M. Idriss Jouahri, et du wali directeur de la coopération internationale au ministère de l'Intérieur, M. Mohamed Moufakir, aux côtés du secrétaire général du ministère de la Justice, M. Abdelilah Lahkim Bennani et du directeur des Affaires pénales et grâces, Hicham Mellati

Cette session a connu également la participation du préfet de police, directeur central de la police judiciaire, directeur du bureau de l'Interpol à Rabat et président du bureau de liaison au Secrétariat général des ministres arabes de l'Intérieur, Mohamed Dkhissi, et le général de division, Abderrazak Boussif, directeur du Bureau arabe de protection civile et de secours.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :