ban600

Lutte contre le trafic de stupéfiants: Dakar et Banjul signent un protocole d’accord

Lutte contre le trafic de stupéfiants: Dakar et Banjul signent un protocole d’accord

La direction de l'office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) du Sénégal et l'Agence gambienne de lutte contre la drogue (Drug Law Enforcement Agency/Dleag) ont signé, jeudi à Dakar, un protocole d'accord de lutte contre le trafic de stupéfiants et autres substances psychotropes.

"Cette convention partenariale est l'aboutissement d'une volonté politique entre les deux gouvernements en vue d'arriver à une coopération policière plus efficace dans la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité transfrontalière organisée", a déclaré à cette occasion le commissaire divisionnaire Idrissa Cissé, directeur de l'Ocrtis.

"Aujourd'hui, le Sénégal et la Gambie sont dans une logique de combattre le trafic illicite de drogue. C'est tout le sens du soutien de nos partenaires bilatéraux. Leur appui nous permet d'asseoir un cadre plus affiné pour nous rendre plus efficace, mais surtout d'alléger nos procédures pour lutter contre ce fléau", a-t-il souligné.

→ Lire aussi : Fès: Deux arrestations dans une affaire de trafic de drogues et de psychotropes

De son côté, le directeur général de l'agence gambienne de lutte contre la drogue, El Hadji Bacary Gassama, s'est réjoui de voir deux agences antidrogues des deux pays conclure directement un accord.

"Depuis des années, la Dleag a déployé des efforts pour créer un environnement avec le Sénégal qui est un partenaire stratégique et clé dans la lutte contre le trafic de stupéfiants", a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs relevé la nécessité d'une coopération bilatérale pour la répression du trafic illicite de stupéfiants et autres substances psychotropes aux frontières poreuses entre le Sénégal et la Gambie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :