M. Aujjar présente en Inde les réalisations de la réforme du système judiciaire au Maroc

M. Aujjar présente en Inde les réalisations du chantier de la réforme du système judiciaire au Maroc

Le ministre de la justice, M. Mohamed Aujjar a présenté, samedi à Lucknow (nord de l’Inde), le vaste chantier de la réforme du système judiciaire au Maroc en vue de sa modernisation et son adaptation aux principes et droits fondamentaux universels inscrits dans la constitution de 2011.

“Sur initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le peuple marocain a adopté par référendum en 2011 une nouvelle constitution qui consacre l’ensemble des droits de l’Homme reconnus universellement”, a souligné M. Aujjar dans une allocution prononcée lors de la 19ème “Conférence internationale des juges en chef du monde” (NDLR : titre anglo-saxon équivalent à Président de la Cour suprême), ajoutant que depuis cette date marquante, un vaste chantier de réforme du système judiciaire a été entrepris pour l’harmoniser avec l’esprit du nouveau texte de la loi fondamentale du Royaume.

Parmi les grandes nouveautés de cette constitution figure notamment l’émergence d’un pouvoir judiciaire indépendant des pouvoirs exécutif et législatif, a-t-il dit, ajoutant, à ce propos, que le Maroc a renforcé ainsi sa vocation de pays démocratique avec une monarchie constitutionnelle consacrant la séparation des pouvoirs.

Le Maroc a ainsi initié plusieurs projets de lois et exécuté de nombreux programmes et chantiers de réforme dans l’objectif de consolider la moralisation du système judiciaire et de garantir son intégrité et sa transparence, en plus de pérenniser les principes de probité, de contrôle et de responsabilité au sein des professions judiciaires, a affirmé M. Aujjar.

Le ministre de la justice a souligné également que la réforme du système judiciaire au Maroc comporte d’autres axes portant sur le renforcement de la protection judiciaire des droits et libertés, l’accroissement de l’efficacité et de l’efficience de la justice, le développement des capacités institutionnelles du système judiciaire et la digitalisation de l’administration judiciaire.

Il a également mis en avant les efforts entrepris pour la simplification des procédures judiciaires, la qualité des services judiciaires et la facilitation de l’accès à la justice à travers le développement d’un certain nombre de services en ligne.

→Lire aussi: Maroc-Inde: signature de deux conventions en matière de coopération judiciaire et de transformation numérique

M. Aujjar a annoncé, à cette occasion, l’organisation de la deuxième édition de la conférence internationale de la justice en octobre prochain à Marrakech.

Le ministre de la justice Mohamed Aujjar est arrivé dimanche à New Delhi pour une visite de travail à la tête d’une importe délégation.

Cette visite a été marquée par la signature de plusieurs accords et conventions portant sur l’extradition des criminels, l’entraide judiciaire en matière pénale, la coopération judiciaire dans les domaines civile et commercial et l’échange d’expertise liée à la transformation numérique dans le domaine de la justice.

En marge de cette conférence, M. Aujjar a eu des entretiens avec l’ancien Président de la République d’Afrique du Sud, Kgalema Motlanthe, l’ancienne présidente de la République de Maurice Ameenah Gurib-Fakim et avec plusieurs ministres de la justice.

La 19ème « Conférence internationale des juges en chef du monde » a pour objectif de promouvoir le partage et l’échange d’expériences et de bonnes pratiques dans le domaine de la justice.

Cette conférence, organisée du 14 au 20 novembre, réunit des représentants de 69 pays dont des anciens chefs d’Etat, des ministres, de hauts magistrats, des présidents de parlements et des organisations de droits de l’Homme.