ban600

M. Azoulay: La musique au coeur de la renaissance d’Essaouira, un choix “reconnu et consacré”

M. Azoulay: La musique au coeur de la renaissance d’Essaouira, un choix “reconnu et consacré”

 La musique a été et reste au coeur de la renaissance d'Essaouira, et ce choix a été ''reconnu et consacré'' par le 12è Symposium mondial sur les musiques et les sons de la Méditerranée, a souligné lundi dans la cité des Alizés, M. André Azoulay, Conseiller de Sa Majesté le Roi et président- fondateur de l'association Essaouira Mogador.

''Nous en avions rêvé, et ce matin réunis à Dar Souiri, vous avez donné corps et réalité à ce rêve'', a déclaré M. Azoulay en ouvrant ce Symposium International sur la Méditerranée, carrefour des sons et musiques du monde, qui réunit à Essaouira une centaine de chercheurs et d'académiciens de renommée internationale.

Dans son intervention M. Azoulay, a dit sa fierté de voir la cité des Alizés accueillir les chercheurs et experts les plus emblématiques de la communauté scientifique des études anthropologiques et sociologiques de la Méditerranée.

Après avoir exprimé sa gratitude à l'Université de Columbia de New York et au Groupe d'Etudes et de Recherches sur les Musiques de la Méditerranée, le Conseiller de SM le Roi a rappelé que ''la musique, toutes les musiques étaient au coeur du réacteur de la renaissance de la cité des Alizés''. ''Vous voir rassemblés ici à Essaouira donne toute sa profondeur et toute sa vérité à ce choix stratégique fait par cette cité il y a près de 30 ans'', a-t-il dit.

C'est dans cette perspective que M. Azoulay a mis en relief la création au début des années 2000, du Festival des ''Andalousies Atlantiques'' qui est le seul au monde à avoir choisi de réserver toutes ses scènes aux musiciens, chanteurs et danseurs musulmans et juifs qui "se rencontrent une fois par an, autour de milliers de festivaliers, pour chanter et jouer ensemble".

>>Lire aussi :Culture : poursuite des efforts afin de couvrir l’ensemble du Royaume en espaces de théâtre

''A Essaouira, au delà du plaisir et de l'émotion qu'elle procure à chacun d'entre nous, la musique est invitée au grand banquet de la pensée, une pensée ancrée dans l'universalité de toutes les valeurs qui nous rassemblent, celles de l'altérité, de l'écoute et du partage avec l'autre, dans le respect le plus libre des identités, des spécificités et des sensibilités de chacun'', a conclu M. Azoulay.

Réuni autour du thème :''les musiques et les sons aux intersections méditerranéennes'', ce Symposium, organisé en partenariat avec l'association Essaouira- Mogador, se tient pour la première fois au Maroc et en Afrique du nord.

Bénéficiant de l'encadrement scientifique de l'Université Columbia de New-York, ainsi que du Conseil International des Musiques Traditionnelles (ICTM) basé à Cambridge, ce rendez-vous académique rassemble une centaine de chercheurs et d'académiciens issus des universités les plus prestigieuses notamment, de ''Cambridge'', de ''Columbia'' (New York), de ''Londres'', ''Der Künste à Berlin'', l'université de Californie, San Diego, ''Bowling Green State University'', l'Université Libre de Bruxelles (ULB), l'Université de Sorbonne et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en France.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :