M. El Kettani : l’avenir de l’Afrique passera par ses femmes

M. El Kettani : l’avenir de l’Afrique passera par ses femmes

Les femmes entrepreneurs jouent un rôle primordial dans l’émergence du continent africain. Innover, créer des emplois, veiller à l’inclusion sociale, transmettre des valeurs. Les Success Story de femmes entrepreneurs sont des réussites économiques et sociales exemplaires, a souligné, jeudi 14 mars 2019 à Casablanca, le président directeur général du groupe Attijariwafa Bank Mohamed El Kettani.

Allocution de M. Mohamed EL KETTANI

Président Directeur Général du Groupe Attijariwafa bank

Cérémonie d’ouverture du Forum Afrique Développement, le 14 mars 2019

Excellence M. le Président de la République de Sierra Leone,

Excellences Messieurs les Ministres,

Excellences Messieurs les membres du corps diplomatique,

Messieurs les Présidents des organisations patronales,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Chers amis,

Honorable assistance,

Permettez-moi de vous exprimer mon immense joie et ma fierté de vous accueillir à notre 6ème édition du Forum International Afrique Développement, placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste. Akksil ak diam, Akwaba, Aw bismillah, Barka da zoua, Bienvenue, Doo nú wè, Huānyíng, Iela, Ikaze, Inkwan Dena mété, Karibu, Kushe, Likambote, Marhaba, Mbemba Soane, Welcome, Woezon. Soyez les bienvenus chez vous !

Je tiens tout d’abord à présenter nos sincères condoléances à la République Fédérale d’Ethiopie et exprimer tous nos sentiments de compassion à l’égard des familles des victimes et aux peuples de tous les pays frères touchés par ce drame. Que Dieu les ait en sa sainte miséricorde.

Vous êtes 2.000 opérateurs économiques représentant près de 30 pays à avoir fait le déplacement à Casablanca pour ces deux journées d’échanges que nous espérons profitables pour tous. Je suis convaincu que vous saurez nous surprendre une fois de plus, par le nombre et la qualité des projets qui vont émerger, à l’issue de vos rendez-vous B to B déjà programmés.

Nous avons également le plaisir d’accueillir dans le cadre du Marché de l’Investissement, autre temps fort de notre Forum, 8 pays frères qui nous font l’honneur de leur présence, pour vous informer de leurs plans nationaux de développement et projets d’investissements phares : la Sierra Leone, invité d’honneur, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, l’Ethiopie, le Kenya, le Mali, le Maroc et le Rwanda.

Depuis sa création en 2010 sous l’impulsion de notre actionnaire de référence le fonds d’investissements privé panafricain Al Mada, le Forum International Afrique Développement œuvre sans relâche pour offrir à nos opérateurs économiques africains une plate-forme d’échanges et concrétiser des projets créateurs de valeur et de richesses pour tous. Depuis, 8.000 opérateurs économiques ont ainsi fait l’expérience Afrique Développement, et tiré avantage des 17.000 B to B et B to G organisés depuis le lancement du Forum.

Notre Forum s’est également imposé en tant que plate-forme de réflexion et de dialogue entre les secteurs publics et privés africains. En effet, grâce à votre participation active, les panels du Forum International Afrique Développement ont généré, année après année, un ensemble conséquent de recommandations concrètes à destination des décideurs publics en vue d’améliorer le climat des affaires, et la compétitivité de notre continent.

Ces recommandations, dont le contenu détaillé figure dans les Livres Blancs du Forum Afrique Développement, couvrent les problématiques clés de notre continent, dont notamment, la question de l’approfondissement de l’intégration régionale, le développement des infrastructures - en particulier du triptyque énergie, transport, logistique - à travers le renforcement du cadre PPP, le passage d’une agriculture de subsistance à une «agriculture business», la question du financement, ou encore le développement d’un modèle de croissance inclusive.

Enfin, le Club Afrique Développement, qui constitue un prolongement du Forum, offre en outre à ses 3000 membres tout au long de l’année ses services incluant rencontres d’affaires régionales, missions sectorielles, plates-formes de mise en relation et d’accès à l’information dans l’ensemble de nos pays de présence et au-delà. Je vous remercie pour votre confiance, et ne doute pas que les nombreuses demandes d’adhésion qui ne cessent d’affluer, nous permettront de consolider ensemble un réseau d’affaires de 1er plan, au service du développement économique et de l’intégration de notre continent.

Merci pour votre présence massive et votre engagement. Merci pour votre confiance renouvelée dans cet espace de dialogue, d’échanges, de solidarité, de fraternité que constitue le Forum International Afrique Développement, et d’apporter ainsi notre contribution commune à l’intégration économique dont notre continent a tant besoin. Cela constitue pour le groupe Attijariwafa bank un motif de fierté et renforce d’année en année notre détermination à poursuivre nos efforts sur le terrain à vos côtés.

Mesdames et Messieurs,

Si l’économie mondiale a connu une phase d’expansion en 2018, le monde semble être entré à nouveau dans une phase d’essoufflement et d’incertitude grandissante.

En effet, l’escalade des tensions commerciales, les interrogations autour de la croissance en Asie ou du Brexit, semblent être à l’origine de nouvelles révisions à la baisse des rythmes de croissance économique et du commerce mondial par les institutions internationales. Cela s’accompagne par une forte volatilité des cours pétroliers et produits de base depuis août 2018, sous l’effet notamment des tensions géopolitiques, mais aussi, du durcissement des conditions financières dans les pays émergents.

Dans cet environnement global d’incertitude, l’Afrique maintient le cap et demeure un espoir pour la croissance mondiale :

- En effet, la croissance attendue devrait y connaître une accélération de 3,5% en 2018 à 4% en 2019. Les pressions inflationnistes se sont atténuées, avec un taux d’inflation moyen en baisse de 12,6 % en 2017 à 10,9 % en 2018, et devrait encore diminuer pour atteindre 8,1 % en 2020. Les situations budgétaires s’améliorent progressivement, plusieurs pays étant parvenus à assainir leurs budgets en augmentant les recettes fiscales et parfois en réduisant les dépenses.

- Néanmoins, cette évolution favorable ne doit pas occulter certains points de vigilance, dont notamment l’augmentation des niveaux d’endettement qui représentent 53% du PIB, ou encore la détérioration régulière depuis la fin des années 2000 des déséquilibres extérieurs liés aux balances commerciale et courante, qui doivent impérativement être maîtrisés afin ne pas menacer la viabilité de la dette extérieure.

Cette combinaison d’opportunités et de menaces auxquelles fait face notre continent, souligne plus que jamais l’impératif des réformes structurelles et de l’approfondissement de l’intégration économique, afin de libérer davantage les énergies créatrices de richesses et de valeur.

Dans cette optique, nous appelons de nos vœux que cette 6ème édition du Forum International Afrique Développement, puisse contribuer à la réflexion et aux propositions grâce à un dialogue efficace avec les opérateurs économiques, au plus près du terrain.

- L’intégration continentale, thématique centrale de notre rencontre « Quand l’Est rencontre l’Ouest », procède de notre conviction qu’un nouvel élan du mouvement d’intégration économique de notre continent est nécessaire.

Certes, l’agenda institutionnel lui-même avance dans le sens de l’intégration : 44 des 54 pays africains participent déjà à plus d’une communauté économique régionale, avec des degrés divers d’intégration et un potentiel de renforcement considérable, la candidature du Royaume du Maroc pour intégrer la CEDEAO, l’accord de Libre Echange Continental Africain en marche. Mais nous devrions me semble-t-il accélérer encore davantage la cadence grâce à des projets concrets Est – Ouest qui montrent la voie.

L’Afrique pourra ainsi, sans doute, constituer le fondement d’un marché continental concurrentiel et émerger en tant que centre d’affaires reconnu au niveau international, offrant aux investisseurs, PME, grandes entreprises, des marchés plus vastes avec des économies d’échelle efficientes et des retombées positives entre pays enclavés et pays côtiers.

Cela nécessitera de mener un rythme de réformes déterminées et volontaristes, à travers la réduction des barrières tarifaires et non tarifaires, le développement des infrastructures de connectivité et logistiques, mais aussi, d’adresser les problématiques de mobilité de la main d’œuvre et d’intégration des marchés financiers.

- L’entrepreneuriat, les jeunes et le digital, autre thématique abordée par notre Forum, sont également l’avenir du continent, source d’espoir, d’innovations et de richesses considérables.

29 millions de jeunes entreront sur le marché du travail chaque année d’ici 2030, et dès 2034, l’Afrique devrait compter la 1ère population active mondiale avec 1,1 milliards de personnes, supérieure à celle de la Chine ou de l’Inde. 24 millions d’habitants devraient rejoindre chaque année les villes africaines, un niveau 4,1x supérieur à la moyenne mondiale, et 187 millions de personnes supplémentaires vivront dans les villes africaines au cours de la prochaine décennie.

Face à ce défi, l’entrepreneuriat et le digital peuvent constituer une source d’opportunité pour le continent, et permettre de réaliser les sauts requis en terme de productivité, de modernisation du tissu productif, d’inclusion et d’équilibre socio-économique durable. Et ce, d’autant plus que les effets de rattrapage dans ce domaine sont déjà exponentiels, et positionnent l’Afrique comme relais crédible et foyer d’innovation.

- Enfin, l’avenir de l’Afrique passera par ses femmes : à travers l’initiative « Stand up for African Women Entrepreneurs », notre Forum mettra en valeur les apports et retombées socioéconomiques de l’entreprenariat féminin dans notre continent.

Si les femmes représentent 70% de la force agricole du continent et produisent environ 90% des denrées, leur éducation, formation et égalité d’accès aux ressources permettront non seulement de contribuer à une hausse conséquente des rendements agricoles, mais aussi, de leur donner la possibilité de s’engager dans d’autres secteurs productifs.

D’ores et déjà, les femmes entrepreneurs jouent un rôle primordial dans l’émergence du continent. Innover, créer des emplois, veiller à l’inclusion sociale, transmettre des valeurs. Les Success Story de femmes entrepreneurs sont des réussites économiques et sociales exemplaires.

Mesdames et Messieurs,

Dans son discours devant l’Union Africaine en janvier 2017, Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste avait déclaré :

« Nous réaffirmons notre engagement en faveur du développement et de la prospérité du citoyen africain. Nous, peuples d’Afrique, avons les moyens et le génie ; et nous pouvons ensemble réaliser les aspirations de nos peuples » (Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste – 31 janvier 2017 – 28ème Sommet de l’Union Africaine)

Aussi, permettez-moi de souligner notre conviction dans les capacités infinies de notre continent, ses potentialités, mais aussi, notre devoir de responsabilité en tant qu’opérateurs économiques.

Ensemble, réaffirmons notre croyance dans un espace commun intégré porteur d’espoir et d’avenir, à rebours des tentations protectionnistes à l’œuvre au niveau international. Investissons dans notre capital humain, dans la promotion de la femme africaine, dans le renforcement de nos infrastructures, et dans la mise en œuvre de schémas de gouvernance crédibles. Œuvrons à la mise en place de projets concrets, porteurs d’une co-localisation bien pensée assurant création d’emplois et transferts d’expertise.

Je formule le vœu que cette 6ème édition du Forum International Afrique Développement puisse apporter une contribution utile aux débats, et donne lieu, à travers les milliers de B2B programmés ces deux jours, à des initiatives audacieuses et des projets intra-africains porteurs d’avenir.

Enfin, en tant qu’acteur engagé dans le domaine de l’art et de la culture et fort de quarante années de mécénat avec une collection tournée vers l’art contemporain africain, le groupe Attijariwafa bank a le plaisir de vous inviter à découvrir, dans le cadre du Forum International Afrique Développement et avec l’aide de notre partenaire culturel Arkane, notre exposition exceptionnelle « Travel Weast » qui met à l’honneur 33 artistes africains venant de 18 pays. A tous égards, cette exposition illustre également les capacités de création, d’imagination et d’audace qui font la richesse de notre continent.

Je vous souhaite d’excellents travaux et vous remercie pour votre attention.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :