M. El Malki s’entretient à Budapest avec plusieurs responsables hongrois

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, qui a entamé lundi une visite de travail et d’amitié à Budapest, s’est entretenu avec plusieurs responsables hongrois, autour du renforcement de la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines d’intérêt commun.

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, M. El Malki s’est entretenu, mardi, avec le ministre de l’Intérieur, Sándor Pinter, qui s’est félicité de l’excellence des relations entre les deux pays ainsi que la qualité et le potentiel de leur coopération dans différents domaines.

M. El Malki a mis en avant le rôle du Maroc dans le domaine sécuritaire, grâce à sa stratégie d’anticipation et de veille. Il a aussi invoqué l’Islam tolérant promu par le Royaume en tant que facteur de stabilité institutionnelle, soulignant la nécessité pour la communauté internationale de juguler la crise migratoire au moyen d’une politique durable mise en œuvre sous l’égide de l’ONU.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, partage les préoccupations de la Hongrie en ce qui concerne la gestion de l’eau, rappelant la politique des barrages initiée par Feu SM Hassan II.


M. El Malki s’est également entretenu avec le ministre des ressources humaines, Zoltan Balog, autour de plusieurs domaines, notamment la santé, l’enseignement, la culture, le sport et le social.

Lors de cette rencontre, M. El Malki a souligné l’importance de la culture et du sport, “deux domaines qui forgent la personnalité des enfants”. Il a également salué l’effort consenti par les autorités hongroises, qui ont octroyé cette année 100 bourses à des étudiants marocains.

Ces rencontres se sont déroulées en présence de l’Ambassadrice du Maroc à Budapest, Karima Kabbaj, souligne le communiqué. Au cours de son deuxième jour de visite, mercredi, le président de la Chambre des représentants sera reçu en audience par le président de la République de Hongrie, Janos Àder et s’entretiendra avec son homologue hongrois, Làszló Kövér ainsi qu’avec le président de la commission des affaires étrangères au Parlement, Zsolt Németh.