M. Merroun confirme l’importance du Statut général de la fonction publique dans l’amélioration de la gestion publique

 

 Le Statut général de la fonction publique revêt une importance capitale dans l’établissement des bases juridiques pour l’amélioration de la gestion publique et sa révision de manière globale, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire, Driss Merroun.

M. Merroun, qui intervenait en sa qualité de ministre délégué chargé de la fonction publique et la modernisation de l’administration par intérim, ayant présidé les travaux de clôture de la session de formation, organisée en coopération avec la Commission de Venise sous le thème ”la réforme du Statut général de la fonction publique”, tenue du 31 octobre au 3 novembre courant, a mis l’accent sur l’établissement d’une fonction publique renouvelée et cohérente avec l’esprit de la Constitution de 2011, qui accorde une grande importance à la bonne gouvernance et définit les principes devant encadrer les services publics et régir les missions de ses agents dans l’exercice de leurs fonctions, a indiqué un communiqué du ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration.

Il a, dans ce sens, rappelé la mise en place des bases juridiques susceptible de renforcer une administration citoyenne et efficace, pour qu’elle puisse exercer ses fonctions dans le cadre du respect de la loi, la probité, la transparence et l’intérêt général, en prodiguant ses services aux citoyens, selon les principes d’égalité, d’équité, et d’égalité des chances.

M. Merroun a également fait observer que les recommandations émises de cette session de formation vont être prises en considération dans le programme de réforme, qui sera adopté par le ministère, notamment dans les volets du renforcement des valeurs et des principes du service public, l’amélioration des compétences et du professionnalisme dans la fonction publique, la modernisation de la gestion des ressources humaines et la promotion de l’éthique dans la fonction publique.

Le ministre s’est félicité de la coopération avec la Commission de Venise, qui témoigne des relations bilatérales distinguées entre le Maroc et le Conseil de l’Europe, saluant les efforts déployés par cette Commission dans le développement des initiatives de coopération pour établir des liens d’interaction féconde, en vue d’appuyer et d’accompagner les efforts du Maroc dans le domaine des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’Etat de droit.


Cette session de formation qui a connu la participation les pays de la région MENA, notamment, la Jordanie, la Tunisie, l’Algérie, la Palestine, le Liban et la Mauritanie, s’assigne pour objectifs l’appui et le développement des capacités des participants dans le domaine de la réforme du Statut général de la fonction publique, ainsi que l’échange des expériences et des initiatives des administrations publiques de ces pays.

M. Merroun a remis des attestations de formation aux participants de cette session de formation, qui s’inscrit dans le cadre du projet UniDem Maroc ”UniDem Med Campus”, ayant pour vocation la formation des cadres supérieurs des administrations publiques dans la région MENA, et le développement des capacités de l’élément humain au sein de la fonction publique, et ce à travers des thèmes touchant à l’état de droit, la démocratie et la protection des droits de l’homme.