ban600

M. Samadi souligne l’impératif de fédérer les efforts pour la réforme du système éducatif

M. Samadi souligne l’impératif de fédérer les efforts pour la réforme du système éducatif

Le secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, a souligné, lundi à Oujda, l’importance de la conjugaison des efforts des différents acteurs en vue de contribuer à la réforme du système d’éducation et de formation.

Intervenant dans la cadre d’une rencontre de communication avec les membres du conseil de l’université Mohammed Premier, M. Samadi a noté que la réforme ne peut se faire via des mesures juridiques et administratives prises au niveau central, mais à travers une large participation des professeurs, administrateurs, syndicalistes et instances de la société civile, ainsi que des différents partenaires.

Pour le secrétaire d’Etat, la première étape de la réforme consiste essentiellement en l’adoption d’un langage clair et réaliste, et que chaque acteur assume sa responsabilité entière et dans la limite de ses prérogatives.

M. Samadi a appelé les conseils des universités dans les différentes régions du Royaume à tenir des rencontres centrées sur la relation de l’université avec la région, et ce avec la participation de partenaires socio-économiques et de responsables de collectivités territoriales, en vue d’établir des visions et de formuler des suggestions pouvant aider à mettre en place une carte universitaire nationale prospective.

Le ministre a présenté, par la même occasion, un exposé sur le plan d’action pluriannuel du secteur de l’enseignement supérieur couvrant la période 2017-2021, qui s’articule notamment autour du renforcement de la réforme pédagogique, le développement de partenariats aux niveaux national et international, et la consolidation des liens entre les différentes composantes du système de l’enseignement supérieur.

Dans une déclaration à la MAP, M. Samadi a expliqué que cet événement s’inscrit dans le cadre des rencontres programmées par le secrétariat d’Etat pour les mois de novembre et décembre, et début janvier, et ce dans la perspective de la tenue, le mois prochain, d’un forum national pour l’évaluation et le développement du système pédagogique universitaire au Maroc.

Ces rencontres, a-t-il poursuivi, constituent une opportunité pour évoquer et discuter directement avec les acteurs des projets de développement des universités et des défis auxquels elles font face.

De son côté, le président de l’Université Mohammed Premier (UMP-Oujda), Mohamed Benkaddour, a donné un aperçu sur les réalisations et les perspectives de cet établissement universitaire, mettant l’accent notamment sur l’offre de formation, la gouvernance, la recherche scientifique et l’appui social aux étudiants.

Il a ainsi relevé que l’UMP va multiplier les efforts pour remédier aux problématiques rencontrées, et partant jouer le rôle de locomotive de développement dans la région et accompagner le chantier de régionalisation avancée.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :