Un maire assassiné dans le sud du Mexique

Un maire dans l’Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, a été assassiné par un groupe armé alors qu’il dînait dans un restaurant, ont indiqué vendredi les autorités locales.

Le maire de la ville de Petatlan, Arturo Gomez, a été abattu jeudi soir par un groupe armé non identifié, a déclaré le porte-parole du gouvernement local du Guerrero, Roberto Alvarez.

L’élu a été transporté dans un hôpital après avoir été blessé par balles au thorax et à la tête, mais les médecins n’ont pas pu le maintenir en vie, selon la même source.

Le gouverneur du Guerrero, Hector Astudillo Flores, a condamné son assassinat et a ordonné au parquet d’élucider le crime.


Arturo Gomez est le deuxième maire du Parti de la révolution démocratique (PRD) assassiné dans l’Etat de Guerrero au cours des deux dernières années. Pendant la même période, quatre anciens maires ont également été tués dans le Guerrero.

Près de cinquante maires ont été assassinés au Mexique depuis 2003, selon l’Association nationale des maires.

Selon des documents judiciaires, nombre de ces fonctionnaires municipaux avaient reçu des menaces de la part de narcotrafiquants exigeant leur protection pendant le transport de drogue sur le territoire dont ils sont responsables, alors que plusieurs maires ont été arrêtés pour des liens présumés avec le crime organisé.

Plus de 196.000 personnes ont été tuées au Mexique depuis que le gouvernement a lancé en 2006 une offensive militaire controversée contre la drogue. Les informations officielles ne spécifient pas combien de ces victimes avaient un lien avec les groupes criminels.