A LA UNEEconomie

Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurance (MAMDA) : Assureur du monde agricole par excellence

Par Abdelaziz RHEZALI: expert agricole

Le secteur de l’agriculture est la colonne vertébrale de l’économie marocaine. C’est un secteur qui participe à hauteur de 14% du PIB national et fait bénéficier directement une population rurale de 13 millions d’habitants. Conscient de l’intérêt économique et social et de l’importance de la durabilité de l’agriculture au Maroc, l’Etat œuvre par tous ses moyens à booster le secteur, en fortifiant une agriculture marocaine forte et résiliente. Dans ce sens, l’Etat a intégré dans ses stratégies agricoles, depuis 2010, une dimension relative à l’assurance agricole. Le but ultime étant de donner une marge de sécurité à l’agriculteur marocain, qui voit son activité agricole menacée par des dégâts liés aux risques climatiques ou d’autres risques liés à la production agricole. La question pertinente et légitime qui se pose : avons-nous une structure au Maroc, capable de prendre le risque, et de s’aligner avec les stratégies de l’Etat pour proposer des produits d’assurance à l’agriculture, un secteur connu par son risque élevé ?

Les agriculteurs marocains sont fiers d’adhérer à la Mutuelle Agricole Marocaine d’assurance (MAMDA), l’assureur historique du monde agricole marocain. Cette fierté n’est pas fortuite, c’est la résultante d’un travail de longue haleine, mené par cette mutuelle, pour offrir à l’agriculteur et l’agriculture marocaine, une couverture contre plusieurs sinistres. Cette relation s’est consolidée davantage, après le lancement en 2010, sous l’égide de Monsieur Hicham Belmrah, Président Directeur Général de la Mutuelle, d’un produit phare et exceptionnel, nommé la multirisque climatique. Une expérience qui a débuté en 2011 avec un objectif à long terme ; assurer un million d’hectares en céréales et légumineuses.

Un produit d’assurance exceptionnel

La multirisque climatique, un produit inédit, subventionné à hauteur de 90% par l’Etat, en l’occurrence le Ministère de l’agriculture, vise à couvrir les céréales et les légumineuses contre les dégâts liés à la sécheresse, la grêle, le gel, les vents violents, les vents de sable et l’excès d’eau. Avec un montant de cotisation annuel de 16dhs par hectare, l’agriculteur marocain peut semer sans s’inquiéter. Une inquiétude exacerbée par un coût de production qui augmente d’année en année, mais soulagé par des remboursements de la part de la mutuelle en cas de déclaration du sinistre. Cette couverture est une sorte de protection sociale et un encouragement à l’agriculteur marocain, pour continuer à œuvrer dans son activité de production agricole. D’autre part, cette assurance pourrait être qualifiée d’une pièce maitresse dans le système de la durabilité de la production des céréales et légumineuses au Maroc.

Des constats probants confirment l’effet positif de ce produit qui a fait bénéficier principalement aux petits agriculteurs, le maillon faible de la chaine de valeur de la production agricole. La réussite incontestable de cette expérience unique à l’échelle africaine, a encouragé la mutuelle à lancer d’autres produits. De ce fait, l’extension de la couverture contre les risques climatiques a concerné le Tournesol et le Colza dans une finalité de participer au développement de la filière oléagineuse au Maroc.

 A travers son système d’assurance très performant, La MAMDA ne lésine aucun effort pour continuer dans le chemin de la victoire et donner des solutions tangibles aux problèmes structurels vécus quotidiennement par notre agriculteur. L’expérience et l’expertise cumulées au fil des années, le dévouement pour le monde agricole, des valeurs civiques enracinés dans l’esprit de la mutuelle et l’engagement à participer aux chantiers de modernisation de l’agriculture marocaine, donne le droit à la MAMDA de porter le slogan de l’assureur agricole par excellence et le qualificatif de l’assureur du monde agricole par excellence.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page