Manifestations en Irak: coupure d’internet durant la nuit

internet
internet

Les autorités irakiennes ont de nouveau complètement coupé internet à Bagdad et dans le Sud, gagné par la contestation dans la nuit de lundi à mardi après une journée d’affrontements dans la capitale, notamment aux abords de bâtiments officiels.

“Cette nouvelle coupure est la pire restriction sur les télécommunications imposée par le gouvernement irakien depuis le début des manifestations” le 1er octobre, a fait savoir l’ONG spécialisée dans la cybersécurité NetBlocks.

→ Lire aussi : Manifestations en Irak: Quatre députés démissionnent

Alors que le mouvement de contestation, qui réclame “la chute du régime”, semblait prendre depuis sa reprise le 24 octobre des airs de désobéissance civile pacifique, la nuit de dimanche à lundi a été marquée par la mort de trois manifestants quand les forces de l’ordre ont tiré des balles pour disperser des manifestations près du consulat iranien de Kerbala (sud de Bagdad), selon le médecin légiste en chef de cette ville.

La police anti-émeute a tiré des balles réelles sur des manifestants voulant incendier la représentation diplomatique de l’Iran, accusée par les protestants d’être l’architecte d’un système qu’ils jugent corrompu. Depuis mercredi, les autorités ont arrêté de communiquer les bilans des affrontements à Bagdad et dans le sud du pays gagné par la contestation marquée depuis le 1er octobre par plus de 250 morts.